Rennes, la mère témoigne : "Nous avons découvert le handicap de Marcel peu après sa naissance"

Carole Deschamps est une citoyenne de Saint-Jacques-de-la-Lande. Elle est la maman de Marcel, lui, qui à 3 ans et demi, est atteint du syndrome de Down. Invitée de France Bleu Armorique ce jeudi, elle parle de sa vie quotidienne avec son fils.

Le petit Marcel est un petit garçon de trois ans et demi comme les autres. Seulement, il fait partie des trisomiques 21 et a besoin d'encore plus d'attention de la part de ses parents, Carole et Sylvain.

Une vie chamboulée mais tout de même exceptionnelle.

Rien ne laissait croire que son premier enfant pouvait être porteur de cette anomalie génétique tout au long de sa grossesse. Ce n'est que plus tard que le couple la découvre. Et pourtant, cela n'a aucunement changé leur amour pour leur enfant. Conscients de ce qu'était le syndrome, ils se sont adaptés pour offrir à leur enfant une vie aussi magnifique que possible.

"Nous avons découvert le handicap de Marcel peu après sa naissance",

a-t-elle confié.

Avec son conjoint, Carole a décidé, quelques mois plus tard, d'affronter la réalité et de faire valoir son droit d'être différent.

"J'ai aménagé mon temps de travail. Ce qui a changé en bien c'est notre regard sur toutes les différences; on voit de la beauté là où on n'en voyait pas avant; on relativise beaucoup de choses et on apprécie la vie différemment",

a expliqué la maman du petit Marcel au micro de France Bleu Armorique, ce jeudi.

Marcel fréquente l'école mais avec des horaires un peu ajustés. Les membres de l'équipe éducative parlent d'un petit garçon attentionné, compatissant et compréhensif, tout en comprenant bien tout ce qui se passe devant lui et tout ce que l'on lui dit.

Rappelons que le 21 mars c'est la journée mondiale de la trisomie 21. À l'occasion de cette journée, Carole Deschamps nous fait part de son initiative toute particulière.

La maman du petit Marcel encourage alors les gens de mettre des chaussettes de différentes couleurs. Cela stimule fortement le droit à la différence.

Carole est en effet très active dans le milieu des réseaux sociaux. Par le biais d'Internet, Facebook ou Instagram, elle nous parle de leur histoire et du quotidien de leur vie.

Elle gère même une page Facebook, "l'extraordinaire Marcel" avec son mari.

UNE VIDÉO PLEIN D'ÉMOTION

Tous les 21 mars, la Journée mondiale de la trisomie 21 (syndrome de Down) est célébrée pour sensibiliser le public à cet handicap. La trisomie 21 ne contraint pas les personnes atteintes à se confiner ni de se mettre à l'écart.