Échange tendu: un représentant de Gilets jaunes attaque Nicolas Hulot (Vidéo)

Nicolas Hulot a eu un face à face avec un Gilet jaune dans L'émission politique.

Invité de L'émission politique pour sa première intervention publique depuis sa démission qu'il avait annoncée sur France Inter, Nicolas Hulot a rejoint Léa Salamé ce jeudi 22 novembre pour un entretien.

Interrogé par la journaliste et Thomas Sotto sur les sujets d'actualité du moment, plus particulièrement sur le sujet chaud des "Gilets Jaunes", Nicolas Hulot a reçu une interpellation d'un représentant du mouvement.

Ce représentant du mouvement, un agent immobilier de Saint-Brieuc, s'est assuré que Nicolas Hulot n'échappe pas à la question de la hausse de la taxe du carburant.

"Je l’ai défendue (la taxe carbone) et je l’assume", a répondu l’ancien ministre de la Transition écologique tout en soulignant "[qu']il faut un accompagnement social digne de ce nom".

Puis il a continué en signalant que les énergies fossiles étaient un danger pour l'Humanité et qu'il fallait en réduire la consommation ou passer à autre chose.

"Je me serais bien passé de cette confrontation qui oppose l’écologie au social. Cette crise était évitable [...] Je me suis battu, et notamment les semaines qui ont précédé mon départ, pour qu’on change complètement d’échelle dans l’accompagnement social de la transition énergétique et écologique, avec des propositions concrètes. Je n’ai pas été entendu", assure l’ex-ministre, à propos des manifestations qui agitent la France avant de déclarer qu'il est impératif de ne pas reculer sur la trajectoire carbone.

"La prime à la conversion, il faut aller plus loin en ciblant. J’ai acheté une voiture électrique, j’ai eu le droit à une prime. Ce n’est pas normal", a-t-il expliqué.

Longtemps silencieux sur cette taxe, cela avait occasionné la frustration et l'agacement de certains membres de la majorité qui estimaient que la mesure figurait dans « son pacte écologique » soumis aux candidats à la présidentielle dès 2007.

Nicolas Hulot est interpellé par Benoit Julou

Toutefois, les réponses et explications de Nicolas Hulot n'ont pas été assez pour convaincre le représentant des « gilets jaunes » Benoit Julou présent dans l’émission, visiblement hochant la tête de scepticisme face à ce discours.

"Pardon Monsieur Hulot, mais ça me fait rire", a rétorqué le Gilet jaune. "Je me demande si Nicolas Hulot n’est pas devenu comique. Tout ce que je viens d’entendre est une grande blague. Est-ce que vous savez ce que c’est de vivre avec 1.200 euros par mois ? [...] Ces gens-là ne peuvent pas faire de prêt à la banque pour acheter une nouvelle voiture. Pour l’écologie, on va laisser crever des gens sur le bord de la route", a-t-il poursuivi.

Un échange tendu entre les deux hommes qui a tourné au dialogue de sourds, selon Léa Salamé.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a décidé de quitter le gouvernement au mois d'aout dernier. La décision a été prise après la réunion entre le président de la République et les chasseurs.

Les postes connexes
Jan 25, 2019
"Qu'elle enlève son gilet !": Ingrid Levavasseur a été attaquée par des Gilets jaunes sur France 2
Dec 19, 2018
Bernard Tapie soutient les Gilets jaunes et s'attaque à Macron en l'appelant "mon pote"
Dec 19, 2018
"Gilets jaunes": Le gouvernement abandonne certaines des mesures annoncées mi-novembre
Dec 11, 2018
Marine Le Pen attaque Franck Dubosc après avoir porté le gilet jaune