Le Blanc : une grand-mère est en colère après la naissance de son petit-fils à domicile en raison de la négligence des médecins

Anatole est né mardi 19 mars, à 1 h, au domicile de ses parents au Blanc, qui n’ont pas eu le temps de retourner à l’hôpital de Poitiers, où ils avaient passé la journée la veille. C'est Catherine Bourgoin, la grand-mère d’Anatole qui raconte les circonstances de la naissance de son petit fils dans une lettre ouverte adressée au comité de défense de la maternité du Blanc.

Quelques heures après la naissance de son petit fils, les émotions de la grand-mère d’Anatole sont partagées entre la joie et la colère.

"Au XXIe siècle, les jeunes femmes du Blanc sont contraintes d’accoucher seules chez elles…"

Catherine Bourgoin dans sa lettre ouverte, citée par La Nouvelle République, le 20 mars 2019

Une grand mère heureuse évidemment, mais c'est une "mamie en colère" qui signe le courrier dont nous citons quelques extraits ci-dessous : 

"Bonjour, je voulais vous annoncer que mon petit-fils est né cette nuit, mardi 19 mars 2019 au Blanc dans la salle à manger de ses parents, en présence uniquement de sa maman et de son papa. Les pompiers et le Samu sont arrivés après sa naissance."

Catherine Bourgoin explique ensuite ce qui c’était passé : 

"Après les premières contractions apparues dans la nuit de dimanche à lundi, la maman et le papa se sont rendus à la maternité de Poitiers où l'accouchement était prévu puisqu'il n'y a plus de maternité au Blanc. Gardée en observation durant la journée de lundi, la maternité n'a pas jugé nécessaire de garder la maman plus longtemps et l'a laissée repartir au Blanc" 

alors que l'accouchement était prévu le 22 mars.

"Je ne comprends pas qu’on ait laissé ma fille faire autant de route pour rentrer." 

Quelques heures plus tard, Anatole voyait le jour, vers 1 h 30. Catherine Bourgoin salue le sang froid de ses parents, "pendant que la maman accouchait, seule, à genoux, dans la salle à manger, et que leur premier enfant dormait dans la chambre".

La mère et son enfant ont ensuite été conduits au centre hospitalier de Poitiers et, aujourd’hui, tout le monde va bien. 

"Anatole est un beau bébé de 3,5 kg, s’émeut sa grand-mère. Mais je n’ose imaginer ce qui aurait pu se passer. […] Au XXIe siècle, les jeunes femmes du Blanc sont contraintes d’accoucher seules chez elles…"

La naissance d’Anatole hors d’une maternité n’est pas un cas isolé (deux autres naissances à domicile ont été signalées) au Blanc où la maternité a fermé ses portes depuis désormais neuf mois. 

"Faudra-t-il un drame pour qu’enfin la raison l’emporte ?"

interrogent les membres du comité de défense de la maternité du Blanc, dans un courrier électronique adressé à l’Agence régionale de santé, à Orléans.

UNE FEMME A PERDU SON BÉBÉ EN RAISON DE L'ABSENCE DE MATERNITÉ

Et un tel drame est malheureusement survenu il n'y pas longtemps à Die, dans la Drôme : une jeune mère a perdu tragiquement son bébé en raison de l'absence de maternité.

Les postes connexes
Parentalité Jun 04, 2019
Cet enfant s'est battu pour sa vie juste après sa naissance: le nouveau-né, 268 grammes, quitte enfin l'hôpital
Dec 14, 2018
Une mère a partagé un grave problème de femmes enceintes modernes après la naissance d'un enfant décédé
Parentalité Mar 07, 2019
Une grand-mère de 50 ans avec deux petits-enfants surprend de sa vie, donnant naissance à un petit garçon
Parentalité Apr 04, 2019
Après des années d'efforts et 5 fils, cette mère est enfin heureuse d'avoir donné naissance à une fille