Ernst August de Hanovre continue à ignorer Caroline de Monaco, il interdit à son petit-fils de porter son nom

Ernst August de Hanovre s'est séparé de Caroline de Monaco et il refuse de laisser son petit-fils porter son nom.

Cela fait maintenant deux ans que Ernst August de Hanovre est en conflit avec son fils aîné et malheureusement, tout espoir de réconciliation semble avoir pris fin quand il a refusé le droit à son petit-fils de porter son nom.

Le conflit qui ravage actuellement la famille de Hanovre n'est pas sans rappeller celui de la famille Hallydya et il n'en fini pas. Ses problèmes de santé devraient pourtant pousser Ernst August de Hanovre à se rapprocher des siens, après de nombreux séjours à l'hôpital, le dernier ayant eu lieu au mois de février pour une pancréatite.

Mais malgré ses multiples problèmes de santé, Ernst August de Hanovre ne fléchit pas et il campe sur ses positions, refusant de pardonner à son fils ce qu'il considère comme des erreurs.

C'est à cause de leur héritage que les deux hommes ne se parlent plus. Ernst August a légué toutes les possessions de la famille royale à son fils, Ernst August Jr, durant les années 2000.

Mais quand ce dernier a décidé de se marier avec Ekaterina Malysheva, une créactrice de mode russe, Ernst August a voulu récupérer le contrôle sur ce patrimoine qui lui tient à coeur par peur de voir son fils le dilapider sans considération. Il a même été jusqu'à dire officiellement qu'il était contre le mariage et a d'ailleurs refusé d'y assister.

 

Malheureusement, ses pires craintes ses sont confirmées quelques temps plus tard quand Ernst August Jr a pris la décision de vendre le château de Marienburg, l'une des possessions les plus anciennes et les plus importantes de la célèbre famille.

Les gens espéraient pourtant que la naissance du fils d'Ernst August Jr et Ekaterina Malysheva qui a eu lieu ce 14 mars pourrait mettre fin aux tensions qui existent au sein de la famille. Mais malheureusement ce n'a pas été le cas.

Ernst August a même refusé à son petit-fils le droit de porter son nom, mettant fin à une longue tradition familiale. -