Adama Traoré : Rencontre avec sa sœur Assa, qui lutte contre le racisme en France

Adama Traoré est décédé en 2016 à la suite d’une interpellation de la police. Sa sœur, Assa s’est lancé dans la lutte contre le racisme et les violences policières en France pour réclamer que justice soit faite. Découvrez qui est la jeune femme.

Elle est devenue une figure inspirante de la lutte contre le racisme en France. Assa Traoré lutte au quotidien pour la mort de son frère ne passe pas inaperçue.

ASSA TRAORÉ LUTTE CONTRE LE RACISME ET LES VIOLENCES POLICIÈRES

Alors que la police prétexte la fragilité de la santé du jeune homme, des expertises médicales ont prouvées qu’Adama Traoré est mort par asphyxie.

Pour sa sœur et le reste de ses proches qui demandent la justice, le jeune homme serait mort de la compression de son thorax sur le sol au moment du "plaquage ventral".

La mère de trois enfants ne s’est pas donné de répit depuis 2016. Elle clame haut et fort que son frère est mort injustement et veut qu’un procès ait lieu. En quelque sorte, la jeune femme vit son rêve : aider les plus défavorisés.

ELLE A CHOISI D’AIDER LES DÉMUNIS

Assa a choisi sa voie alors qu’elle était encore au CM2. Après une rencontre avec des éducatrices de la protection judiciaire de la jeunesse, elle décide de devenir éducatrice spécialisée.

En 2007, elle a l’occasion de mettre en pratique son rêve d’enfance lorsqu’elle obtient son diplôme. La mort de son frère intervient alors qu’elle est en voyage professionnel en Croatie.

Quand elle a appris la triste nouvelle, elle est revenue en urgence pour épauler sa famille. Son frère Lassana a expliqué que son aînée a très vite assumé la responsabilité de la famille après le décès de leur père en 1999.

View this post on Instagram

Sur @cliquetv Pour l’instant, ce sont des mots, qui ne me satisfont pas. La mort de mon petit frère ne se résume pas en quelques mots. ADAMA EST MORT POUR DE VRAI. J’attends des actes, des réponses judiciaires aux circonstances de la mort d’Adama. Depuis quatre ans, je pose les mêmes questions: « pourquoi mon frère est mort? Pourquoi a-t-il été écrasé du poids de trois gendarmes? Pourquoi n’a-t-il pas été conduit à l’hôpital quand il se plaignait de ne plus pouvoir respirer? Pourquoi les pompiers qui l’ont trouvé agonisant au sol ont ils dû insister pour que les menottes lui soient ôtées? ». Je demande que les gendarmes soient à nouveau entendus par la justice. Je demande leur mise en examen. @mouloudachour @barbpanther @ladjly

A post shared by Assa Traore (@assa.traore_) on

ASSA A ÉTÉ MISE EN CAUSE

Elle a été particulièrement touchée par la mort d’Adama parce qu’il était comme un fils pour elle. Dès son retour en France, Assa Traoré devient le porte-parole du mouvement qui réclame la justice pour Adama.

En 2019, Assa partage une tribune sur les réseaux sociaux intitulée "J’accuse… !" dans laquelle elle liste des personnes qui auraient fait entrave à l’enquête sur la mort de son frère. La publication lui a valu d’être mise en examen pour diffamation.

UN NOUVEAU RAPPORT D’AUTOPSIE ET UNE NOUVELLE MANIFESTATION

Le mouvement de soutien à la famille Traoré a une nouvelle fois fait parler de lui le 2 juin 2020. À la suite d’un nouveau rapport d’expertise sur la mort d’Adama Traoré, il a rassemblé une foule de personnes pour une mobilisation afin de réclamer justice et égalité pour tous.

Rappelons que l’expertise fait état de ce qu’Adama Traoré est mort d’asphyxie causée par un œdème cardiogénique. Les médecins qui ont réalisé cette expertise attribuent dans leur rapport la mort "à une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral".

View this post on Instagram

Ce rapport raciste où les médecins utilisent les termes « sujets de race noire » a été bâclée par des médecins incompétents dans les pathologies en cause. Cette expertise est contraire à tous les principes de la médecine et nous allons saisir le conseil de l’Ordre pour dénoncer les manquements déontologiques commis. Les juges d’instruction ont annoncé la réalisation d’une nouvelle expertise en mars 2019 et n’ont désigné des experts qu’en novembre 2019, les magistrats indiquaient avoir des difficultés à trouver des experts acceptant cette mission. Désormais, on peut penser que ce temps leur a surtout permis de chercher des experts charlatans prêts à rendre un rapport inexploitable et dans lequel les circonstances de l’interpellation ainsi que les gestes effectués par les gendarmes ne sont même pas évoqués. 🔺Cette expertise a été bâclée en quelques semaines. Adama TRAORE avait 24 ans donc la désignation d’un spécialiste des maladies des personnes âgées n’avait aucun sens. 🔺Les experts affirment qu’Adama TRAORE présentait une pathologie cardiaque alors qu’ils n’ont aucune compétence en cardiologie. Cette pathologie avait pourtant déjà été écartée par un expert cardiologue. Nous allons contester cette expertise incompréhensible et saisir le conseil de l’Ordre des médecins à l’encontre de ces experts qui ont violé les règles élémentaires de déontologie médicale : 🚨Nous appelons en conséquence à un large rassemblement de toutes les forces progressistes mardi 2 juin 19h00! Un pays sans justice est un pays qui appelle à la révolte. Venez exprimer avec nous votre colère pour exiger la Justice! Ne plus comment Adama Traoré est mort ! Elle est similaire à l’agonie de George Floyd! Stop à l'indignation sélective, quand des crimes policiers se déroulent en France, il faut aussi prendre ses responsabilités. Nous exigeons le mise en examen des gendarmes -Hurin -Gonzales-Fontaine Que la Juge La Lazerges prenne ses responsabilités ! Condamne les gendarmes ! @laveritepouradama

A post shared by Assa Traore (@assa.traore_) on

Ils étaient plus de 20 000 personnes à se donner rendez-vous devant le tribunal de Paris pour manifester de la Porte de Clichy jusqu’à la porte de Saint-Ouen.

Sur des pancartes, les hommes et les femmes portant des masques ont réclamé justice pour le frère d’Assa Traoré, en dénonçant les bavures policières et en général, l’oppression des minorités.

DES STARS SE MOBILISENT POUR ADAMA TRAORÉ

Dans la foule, plein d’anonymes auxquels se sont joints plusieurs célébrités ont marché pour soutenir le mouvement. L’interdiction de la police n’a pas freiné les stars du cinéma Géraldine Nakache, Adèle Exarchopoulos, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Sara Forestier, Adèle Haenel.

Plusieurs personnalités de la musique ont aussi répondu présent à l’appel au rassemblement comme Camélia Jordana, Abd al Malik, Vegedream, JoeyStarr, Eddy de Pretto ou encore le rappeur Sadek.

On a aussi vu la Miss France Flora Coquerel, le footballeur du PSG Layvin Kurzawa, l'animatrice Daphné Bürki et la comédienne Aissa Maiga qui ont répondu à l’appel d’Assa Traoré.

L'HOMMAGE DE LAURA SMET APRÈS LA MORT DE GEORGE FLOYD

George Floyd, un afro-américain, est mort suite à une interpellation peu commune de la police aux États-Unis. Suite à ce drame, de nombreuses célébrités sont sorties pour dire non au racisme avec le slogan "Blacklivesmatter". Laura Smet a soutenu à ce mouvement.

View this post on Instagram

#blacklivesmatter #blackouttuesday 🖤

A post shared by Laura Smet (@laura_smet_) on

Les postes connexes
Twitter/Complex GettyImages
Célébrités Jun 02, 2020
Amir suscite la critique des internautes après son hommage à George Floyd
GettyImages
Célébrités Jun 02, 2020
"Blacklivesmatter" : Laura Smet partage un hommage après la mort de George Floyd
Instagram/iamstephaniemills Twitter/Complex
International Jun 02, 2020
Mort de George Floyd : une autopsie indépendante conclut qu’il est mort asphyxié
Getty Images
Célébrités Feb 14, 2020
Delizia Adamo est morte : Salvatore Adamo est en plein deuil de sa soeur