Une petite fille de 2 mois n'a pas survécu : la mère accuse le beau-père du "crime impuni"

L’affaire de la petite Andréa est de retour sur scène. En effet, le meurtrier du nourrisson va être jugé, 23 ans après les faits. La maman du bébé a accusé son ancien compagnon, et dénonce un crime impuni. 

En 1998, la petite Andréa perdait la vie des suites d’une violence familiale. 23 ans plus tard, Cyril S, son beau-père est prêt à comparaître le vis-à-vis de la cour d’appel. 

La maman de la petite fille demande justice, et clame le crime impuni. Découvrez les détails de la reprise de cette affaire

Une femme qui porte son bébé. | Photo : Getty Images

Une femme qui porte son bébé. | Photo : Getty Images

VIOLENCE VOLONTAIRE

Souvenez-vous, la petite avait perdu la vie deux mois après sa naissance, suite à des coups infligés par Cyril.S, con beau-père. À l’époque, suite à une autopsie, les médecins avaient déterminé que la petite avait subi des lésions cérébrales très importantes, des lésions bilatérales, un hématome sous-dural, ainsi que des ecchymoses encéphaliques. 

Cyril.S qui avait été déterminé comme le présumé coupable dans cette affaire, devait subir un jugement. Désormais âgé de 43 ans, ce dernier est appelé à comparaître devant la cour d’assises de la Drôme, pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”.

Image de vêtemment pour nouveau né. | Photo : Getty images

Image de vêtemment pour nouveau né. | Photo : Getty images

ELLE DEMANDE JUSTICE

Lors des faits, Carla.V, la mère de l’enfant, avait aussi été placée en garde à vue. Celle-ci avait raconté les supplices qu’elle subissait de son compagnon de l’époque, qui l'empêchait de s’occuper d’Andréa. 

Lors de ses interrogatoires, Carla.V expliquait que ce jour, Cyril.S était énervé à cause des pleurs de la petite. Celui-ci aurait alors saisi Andréa, qu’il a "balancée comme un sac sur le canapé".

Pendant toutes ces années, la maman ne s’est jamais reposée sur ses lauriers. Celle-ci s’est battue pour avoir justice, quel que soit le temps que cela prendrait. 

 La main d'un bébé. |Photo : Getty Images

La main d'un bébé. |Photo : Getty Images

L’avocate de Carla.V s’est exprimée, en parlant de la bravoure dont a fait preuve cette dernière.

“Elle ne voulait pas que ce crime reste impuni, explique aujourd'hui l'avocate de Carla V.”

Bien que les années soient passées, elle n’a pas encore pu faire son deuil, et espère mettre un fin mot à cette histoire. 

Toujours dans ce sens, vous pouvez découvrir l'affaire de la petite Fiona, et l'évolution de son bourreau, Berkane Makhlouf. 

Les postes connexes
La mère du petit Tony n'est pas poursuivie pour complicité : l'avocat en dit plus
Getty Images / twitter.com/le_Parisien
Actu France Feb 05, 2021
La mère du petit Tony n'est pas poursuivie pour complicité : l'avocat en dit plus
Décès du petit Tony à 3 ans et demi abattu par son beau-père : près de 60 blessures
Twitter/le_Parisien
Actu France Feb 02, 2021
Décès du petit Tony à 3 ans et demi abattu par son beau-père : près de 60 blessures
"C'est une bonne peine" : le père de la petite Fiona réagit à l'emprisonnement de Cécile Bourgeon
Youtube/France 3 Auvergne
Actu France Dec 17, 2020
"C'est une bonne peine" : le père de la petite Fiona réagit à l'emprisonnement de Cécile Bourgeon
Affaire Fiona : pas de libération pour Berkane Makhlouf au moment du procès en appel
twitter.com/lamontagne_fr
Histoires virales Nov 27, 2020
Affaire Fiona : pas de libération pour Berkane Makhlouf au moment du procès en appel