Getty Images
La source: Getty Images

Enlèvement Mia : la petite fille a été retrouvée saine et sauve en Suisse

Sedera Raliniainjanahary
18 avr. 2021
17:37
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le plus dur est passé. Mia, enlevée depuis le 13 avril 2021, a enfin été retrouvée saine et sauve … en Suisse.

Annonces

Mia Montemaggi, 8 ans, a été enlevée alors qu’elle se trouvait chez sa grand-mère maternelle dans les Vosges. Cinq jours après, c’est bien loin de chez elle que la petite Mia a été retrouvée

RETROUVÉE EN SUISSE

Finalement, la piste du départ vers l’étranger était la plus concluante et l’identité de la principale suspecte dans cette affaire s’est avérée être celle présumée par les enquêteurs.

Annonces

En effet, la fillette a été retrouvée, avec sa mère, dans un squat de la commune de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, en Suisse. D’après les premières informations de l’enquête, Mia va bien et est en très bonne santé. 

"Les investigations ont permis de déterminer que Lola Montemaggi (la mère de Mia) avait passé une première nuit en Suisse, dans un hôtel à Estavyer Le Lac, avant d’être hébergée par une femme à Neufchâtel et d’être déposée à cet immeuble squatté à Sainte-Croix",

a notamment déclaré le procureur de la République de Nancy, François Pérain. 

Annonces

Les proches de la petite Mia, au bord de la rupture depuis le début de cet enlèvement, peuvent enfin souffler. L’intervention opérée pour récupérer la petite fille s’est très bien passée. 

CINQ PERSONNES INTERPELLÉES

Entre-temps, cinq personnes, soupçonnées d’avoir aidé directement Lola Montemaggi, ont déjà été arrêtées depuis le 16 avril. Certains se trouvaient dans la région parisienne tandis que d’autres étaient en Meurthe-et-Moselle et dans le Doubs lors de leur arrestation.

Annonces

Ces personnes interpellées vont se présenter ce dimanche 18 avril devant un juge d'instruction nancéien chargé de l'enquête, en vue de leur mise en examen. Selon les informations de l’enquête, elles auraient entre 23 ans à 60 ans. Il semblerait également qu’aucun d’entre eux n’ait un antécédent judiciaire. 

“C’est Macron le responsable ou quoi ?”

Finalement, la stratégie des enquêteurs a porté ses fruits et grâce à elle, la petite Mia a pu rentrer chez elle, saine et sauve. Et pourtant, ce n’était pas forcément joué d’avance. Certaines des décisions qu’ils avaient prises avaient interrogé beaucoup de personnes, comme lorsqu’ils ont décidé de lever l’alerte enlèvement. “Une décision incohérente” disait-on de celle-ci.

Annonces
Annonces