À propos AM
Célébrités

05 octobre 2021

François Mitterrand - séducteur jusqu'à la fin de sa vie : infidélités, paternité cachée, maladie

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

François Mitterrand a été un grand président de la République mais comme cela est souvent le cas, le public ne savait pas tout de sa vie privée et de nombreuses choses ont été cachées aux Français.

Des années après qu'il nous ait quittés en 1996, de nombreuses révélations sont faites sur son mandat et sur les secrets les plus surprenants concernant le célèbre chef de l'État.

Des infidélités connues mais aussi de nouvelles qui sont découvertes les unes après les autres mais aussi une paternité cachée et une maladie gardé secrète, la lumière se fait petit à petit sur François Mitterand suite à un ouvrage d'André Rousselet, le plus grand confident et l'un des amis de l'ancien Président.

Chargement...
Chargement...

Annonces

UNE PATERNITÉ QU'IL A VOULU CACHER

Ce secret est sûrement l'un des plus importants de François Mitterand : sa fille Mazarine qu'il a tendrement aimée mais qu'il a fait de son mieux pour cacher au public car elle était issue d'une relation extra-conjugale.

Chargement...

Annonces

Cette histoire d'amour qui donnera une fille à l'ancien chef de l'État, c'est avec Anne Pingeot qu'il va la vivre, une amante dont il croisera la route alors qu'elle n'était âgée que de 14 ans. Elle était la fille de l'un de ses amis et il est tombé amoureux d'elle mais a tout de même attendu qu'elle atteigne l'âge de 20 ans avant de commencer à la séduire. 

Chargement...

Annonces

Pendant deux ans il lui a envoyé des lettres dans l'espoir de conquérir son cœur alors qu'il était marié à sa femme Danielle mais cette relation extra-conjugale semble prendre le pas sur tout le reste. Dans l'ouvrage, on peut ainsi lire les confidences de l'amante de l'ancien Président qui raconte :

"Mais à la fin, je lui reprochais ses lettres trop belles. Parce que je trouvais que c’était… que la vie ça aurait été mieux. J’ai évidemment essayé de le quitter. Beaucoup. Ces lettres sont évidemment le reflet des essais. Mais personne n’arrivait à être aussi intéressant. Personne n’était aussi fascinant. C’est tellement important de ne jamais s’ennuyer. C’est quand même merveilleux d’aimer quelqu’un qu’on admire. Il pensait toujours que je suis la chèvre de monsieur Seguin : je me suis battue toute la nuit, mais qu’au matin… j’étais mangée."

Chargement...

Annonces

 SES PROBLÈMES DE SANTÉ

Malheureusement, les dernières années de François Mitterand ont été très difficiles, le président de la République de l'époque ayant en effet connu de sérieux soucis de santé. Diminué, il avait des difficultés à se déplacer et parlait de moins en moins. 

André Rousselet qui était allé lui rendre visite juste avant son décès raconte leur dernier échange dans son livre :

Chargement...

Annonces

"La veille de sa mort, je suis allé le voir… Comprenant que c’était sans doute la dernière fois, et n’ayant alors aucune indication sur les souhaits que contenait ou non son testament à propos d’inhumation, je lui ai demandé, aussi délicatement qu’il était possible, en quel endroit il souhaitait reposer. C’était Jarnac. Là où il était né."

SON AMOUR DES FEMMES

Si la vie quittait peu à peu son corps et que les choses les plus banales du quotidien lui paraissaient fastidieuses, François Mitterand est toujours resté un séducteur dans l'âme et a toujours voulu continuer à conquérir les femmes qui lui plaisaient. Là encore, son confident dresse le portrait d'un homme pour qui séduire était un jeu :

Chargement...

Annonces

"La présence, le passage d’une jolie femme dans son champ de vision animaient un instant son regard. C’était très touchant. Il y avait là une part de jeu, la tentation éternelle de "faire la cour" - alors qu’il était à peine susceptible de se tenir debout."

Des confidences qui permettent de découvrir d'autres facettes de l'ancien président de la République. 

Chargement...
Chargement...

Annonces