Célébrités

23 octobre 2021

30 ans de bataille juridique autour du patrimoine de Coluche : ses fils face à un décès “banal”

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Le décès d’un parent ravive dans certaines familles des rancœurs. Des désaccords surviennent lorsque la succession ne se passe pas comme prévu. De toute évidence, les guerres d’héritage sont indubitablement des sujets abrasifs et explosifs. Trente longues années se sont écoulées depuis la disparition de Coluche, ce n’est que maintenant que le conflit fratricide voit le bout du tunnel.

La date du 19 juin 1986 signe le décès tragique d’un comédien hors-pair. Michel Colucci, alias Coluche, n’est plus. Le grand homme s'en est allé suite à un terrible accident routier.

Le motard trouvait la mort sur une route à Opio, dans les Alpes-Maritimes, après avoir été percuté par un camion avec sa moto. Après ce drame, une guerre d’héritage voit le jour.

Annonces

Coluche à la télévision au mois de septembre 1974 à Paris. l Source : Getty Images

PROBLÈMES JURIDIQUES PENDANT 30 ANS

Deux ans après le décès de Coluche, son ex-femme a légué l’intégralité des droits d’exploitation des iconiques sketchs de son ex-époux à Lederman, moyennant une contrepartie financière. Véronique Kantor a donc renoncé à la totalité des redevances des disques réalisés entre le 16 octobre 1975 et le 15 mai 1981 qu’elle a acquis suite à leur divorce.

Annonces

Mais à leur plus grand regret, le producteur de Coluche a laissé ses fils sans un sous. Encore âgés de 14 et 10 ans au moment des faits, Romain et Marius Colucci décident de porter l’affaire en justice dix ans après ce rachat. Dès lors, la guerre d’héritage fait rage.

Une bataille judiciaire fut livrée entre les deux enfants du célébrissime comique et la société PPL. Marius et Romain Colucci revendiquèrent les droits sur les ventes des enregistrements phonographiques de leur célèbre papa.

L'acteur Marius Colucci | Photo : Getty Images

Annonces

Voilà plus de trente ans que les fils de Coluche se battent contre Paul Lederman pour récupérer le droit qui leur est dû. Marius et Romain Colucci voient enfin le bout de cette longue bataille judiciaire. Selon les juges, les œuvres de l’humoriste doivent demeurer dans le patrimoine de ses progénitures.

RÉCUPÉRATION D’UN MILLION

La justice avait donné raison à Marius et Romain en 2017 et avait condamné la société PPL à verser des redevances sur douze sketchs iconiques du comédien à ses enfants. Un an plus tard, la Cour de cassation a renvoyé l'affaire à Versailles.

Par la suite, la Cour d'Appel de Versailles a prononcé un nouveau verdict en faveur des héritiers de Coluche. La séance a été levée le 26 novembre 2019. 

Annonces

Romain Colucci le 28 novembre 2019 à Paris. | Photo : Getty Images

La cour a, cette fois-ci, inclus neuf autres spectacles de leur père qui revenaient de droit aux deux hommes. Cette série de sketchs avait été écartée par la précédente décision de justice.

Annonces

Il s'agit des plus grands succès de Coluche, notamment " C'est l'histoire d'un mec sur le pont de l'Alma", "L'auto-stoppeur", "Je me marre", "Gugusse", mais aussi "Le Schmilblick".

Suite au procès, l'impresario historique du comique est contraint de verser des arriérés de redevance sur l'exploitation des sketches de l’artiste. Il ne reste plus qu’à connaître la décompte d’exploitation des enregistrements. 

Mais d’après les estimations du tribunal en première instance, la totalité du montant dû aux fils du fondateur des Restos du Coeur est équivaut à plus de 1 millions d’euros.

COMBIEN D’ARGENT SES FILS REÇOIVENT-ILS ?

Annonces

À l'issue du premier jugement, Paul Lederman s’est acquitté de 558 000 euros. Mais Marius et Romain devraient recevoir très prochainement les droits d’une série de neuf sketchs de Coluche, y compris les premiers de sa carrière datant d'avant 1975, enregistrés avant son mariage avec Véronique.

Le comédien et humoriste Coluche | photo : Getty Images

Annonces

 

Selon les informations du Capital, le producteur doit payer une provision de 40 000 euros, en attendant le calcul des sommes dues sur les dernières années.

Une sentence qui marque l'épilogue d'un conflit qui dure depuis trois décennies où les héritiers ont enfin eu gain de cause. À moins que Lederman décide, comme il en a le droit, de contester le jugement et de faire un pourvoi en cassation.

IL QUALIFIE LA MORT DE SON PÈRE DE “BANALE”

C’est l’histoire d’un homme qui perdra la vie dans un accident de la circulation. Percutée par un camion, la victime n’a pas survécu face à la violence du choc. 

Annonces

Jusque-là, rien d’anormal, les théories d’une imprudence, d’une inattention ou d’une négligence sont mises en avant. Sauf que cet individu, c’était nul autre que le célébrissime Coluche.

L'humoriste Coluche | Photo : Getty Images

Annonces

Après la brusque disparition de l’humoriste à la salopette à rayures bleues et au nez rouge, des théories du complot ont fleuri. Même aujourd’hui, cette affaire mythologique est encore au centre de nombreux ragots et de fake news de plus en plus folles.

S’agit-il des ennemis du comédien qui auraient été à la manœuvre ou bien des politiciens ayant craint une nouvelle candidature à la présidentielle ? Il y a également eu des soupçons sur des obscurs ordres du pouvoir ou de l'industrie agro-alimentaire visant le fondateur des Restos du Cœur.

Tant de choses ont été dites autour du décès du célèbre humoriste. Et pour calmer l’emballement de la foule, Marius Colucci a parlé de son constat amer de la disparition de son père au micro d’RTL. 

Annonces

Le fils cadet de Véronique a pris l’initiative de mettre les choses au clair sur ces “élucubrations” en prenant l’exemple sur le décès d’Elvis Presley, d’Hitler et de la princesse Diana. À l’instar de ses célébrités, Marius Colucci estime que le public ne peut pas se résigner au fait qu’un homme aussi extraordinaire que “Coluche” puisse mourir d’une mort “banale”.

Marius Colucci assiste à The Lumiere ! Avant-première de l'exposition Le Cinema Invente le 26 mars 2015 à Paris, France | Source : Getty Images.

Annonces

“Le fantasme prend le pas sur la raison et ils se mettent à penser tout et n'importe quoi",

a conclu le frère de Romain Colucci.

Invitée au micro d'Europe 1 pour promouvoir son livre“Les Enquêtes d'une médium - quand la police a recours à l'invisible”, l’épouse de Michel Delpech évoque dans son ouvrage, son don d’entrer en contact avec les esprits, le pouvoir de ressentir et de voir des signes venus de l’au-delà. 

Elle a également raconté le jour où elle a essayé d’empêcher la mort de Coluche. En 1986, l’écrivaine avait malheureusement prédit la mort de l’artiste.

Annonces

"Coluche, on était à son anniversaire et j'ai dit à Michel 'On mon dieu il va échanger sa moto et il va se tuer'"

L'humoriste Coluche | Photo : Getty Images.

Annonces

En entendant les paroles de sa femme, Michel s’est précipité vers le comédien pour lui raconter le terrible sentiment prémonitoire de la médium.

Aborder la question de la mort en voyance est assez délicat. Et nombreux sont ceux qui sont sceptiques à ce sujet. Après avoir pris connaissance de cette prédilection, Coluche est venu voir Geneviève Delpech et s’est amusé à lui dire :

“Il paraît que je vais me casser la gueule en moto !”

Elle a ensuite affirmé que c'était sérieux et que les lésions se situeraient au niveau de la tête. Hélas, il ne l'a pas écouté. La suite de l’histoire, on la connaît tous. Ce pressentiment s’agissait bel et bien d’un mauvais présage.

Annonces

LA VIE ACTUELLE DE ROMAIN ET MARIUS

Lorsque Coluche est décédé, ses deux fils n'avaient que 14 et 10 ans. Bien qu’il n’ait pas pu vivre assez longtemps pour voir grandir ses enfants, l'humoriste serait très fier des hommes qu’ils sont devenus maintenant.

Romain Colucci en 2011 | Photo : Getty Images

Annonces

Et pour cause, Romain et Marius ont rejoint l'association qu'avait fondée leur père en 1985. Patrice Blanc, à présent à la tête des Restos du cœur, a précisé que la tradition familiale se perpétue donc de génération en génération. 

En effet, depuis que leur mère n’est plus, le fils aîné de Coluche s’est impliqué dans la politique de communication des Restos du cœur. Et Marius se charge de donner un coup de main en coulisses.

"Les voir en coulisses, nous remet dans le droit chemin, on se rappelle pourquoi on est là, pourquoi on se bat.",

a expliqué Nolwenn Leroy.

Annonces

L'occasion d'en apprendre plus sur les carrières des fils de Coluche, Romain et Marius, qui n'étaient que des enfants quand leur père est mort.

Au début des années 90, l’aîné de Coluche et Véronique Kantor officiait en tant qu’assistant de réalisation de “L'atelier 256”, un programme diffusé sur France 3. Romain Colucci s’est ensuite consacré à se battre pour l’héritage de son papa tout en participant à l’écriture de cinq ouvrages mettant en avant son parcours.

Annonces

Quant au fils cadet de l’humoriste, il est devenu comédien. Marius Colucci s’est inscrit à une école de théâtre professionnel en 1996. À l’issue de sa formation, le quadragénaire a enchaîné les petits rôles à la télévision.

Il est entré dans la peau d’Émile Lampion dans la mini-série “Petits meurtres en famille” avant de rejoindre la série phare de France 2 “Les petits meurtres d'Agatha Christie”.

Il a également joué dans les séries “Nos chers voisins”, “Joséphine, ange gardien”, “Mongeville”, mais aussi “Capitaine Marleau”.

Bien que Marius Colucci a réussi à propulser sa carrière par lui-même, porter le nom d’une célébrité n’est pas toujours facile. En 2019, l’acteur s’est expliqué à ce sujet sur le plateau de “TPMP”.

Annonces

"Ça me fait chier quand moi, je ne viens pas pour parler de Coluche et qu'on me parle systématiquement de Coluche.”,

a-t-il déploré.

Annonces

C'est un compliqué pour lui d'exister derrière l'ombre de son père, qui était autrefois l’une des célébrités les plus insolites en France.

“Quand je viens parler de Coluche, ça m'emmerde si vous parlez de mon tournage à moi.",

a-t-il ajouté.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News pour plus d’actualités !

Annonces