Les funérailles de Maurane: Zazie, Muriel Robin, Pascal Obispo lui ont rendu un dernier hommage

Obsèques de Maurane : Zazie, Muriel Robin, Pascal Obispo, très touchés, lui rendent un dernier hommage.

Closer nous parle des anonymes et des célébrités qui se sont réunis ce jeudi 17 mai à l'église Notre-Dame-des-Grâces à Bruxelles afin de dire adieu à la chanteuse Maurane qui a été emportée par une crise cardiaque à l'âge de 57 ans.

Malheureusement depuis le lundi 7 mai, le monde de la musique est à nouveau en deuil. En effet, Maurane s'est éteinte. Elle a été retrouvée inanimée à son domicile de Bruxelles ce lundi 7 mai. 

Une nouvelle déchirante relayée par la télévision belge et qui a été très dure à entendre pour tous les artistes avec qui elle avait collaboré mais aussi tous ses fans qui étaient impatients de la revoir sur scène.

En effet, la chanteuse avait été obligée de prendre un repos de 2 ans à cause de problèmes de voix mais elle avait donné il y a quelques jours des "petites nouvelles" qui avaient fait le bonheur de ses fans. En effet, ce dimanche 6 mai, elle était enfin remontée sur scène afin de participer à un concert rendant hommage à Jacques Brel. Elle avait aussi annoncé un nouvel album qui devait sortir au printemps 2019.

De nombreuses personnes ont fait le déplacement pour lui rendre un dernier hommage. Ce jeudi 17 mai à 10 heures, les fans et les proches de Maurane se sont rénuis dans l'église de Notre-Dame-des-Grâces à Bruxelles pour assister à ses funérailles.

Il y avait bien évidemment des anonymes, mais aussi des célébrités. On retrouvait par exemple Pascal Obispo, Michel Fugain, Zazie, Francis Lalane, Anggun, Muriel Robin, Maxime Le Forestier, Catherine Lara ou encore Gérard Lenorman dans la foule de visages.

En effet, des centaines de personnes avaient répondu à l'appel qui avait été lancé sur la page Facebook de la chanteuse: "Tous ceux qui souhaiteront l'accompagner en ces derniers instants le feront très certainement avec considération et dans le respect de l'intimité de la famille dont nous partageons la douleur".