Dans cette vidéo virale un juge ordonne de bâilloner l’accusé dans une salle d'audience

John J. Russo, juge à la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage, a ordonné de littéralement fermer la bouche de Franklyn Williams qui l'empêchait de conduire l'audience.

Fox 8 News Cleveland a partagé la vidéo montrant Williams, 32 ans, assis devant le juge pendant que ses avocats et quelques policiers étaient au tour de lui. Au cours de l'audience, Williams a eu plusieurs crises, interrompant les autres pendant qu’ils parlaient.

Russo lui a demandé de rester silencieux à plusieurs reprises, mais l'homme a refusé de le faire. Au bout d’un moment, le juge l’a averti que s’il continuait à parler, il le bâillonnerait. Williams a continué à parler, alors Russo a demandé aux policiers de lui fermer la bouche.

Alors que les six officiers s'approchaient de lui, il a essayé de se lever, mais l'un d'eux l'a serré et l'a remis sur sa chaise.

Ensuite, ils ont utilisé un ruban adhésif rouge pour fermer sa bouche et les débats judiciaires ont repris. Alors que certaines personnes considéraient que ce que faisait Russo était exactement ce qui devrait être fait, d’autres, comme l’American Civil Liberties Union of Ohio, association de défense des droits de l’homme, ont condamné sa décision.

DES EXCUSES

Comme l’a rapporté People, Russo s’est excusé peu après l’incident et a décidé de se retirer du dossier. Il a avoué qu'il avait regretté d'avoir ordonné au policier de bâilloner Williams.

Le juge a souligné que, même s'il existait des précédents juridiques permettant de bâillonner un accusé pour maintenir l'ordre dans un tribunal, il s'est excusé d'avoir pris cette mesure.

«Malgré de nombreux avertissements pour mettre fin à vous interruptions fréquentes et offensantes - je crois que c'était plus de 60 interruptions en 54 minutes - vous avez continué à interrompre et à entraver les procédures judiciaires du tribunal, les procédures destinées à protéger vos droits, ceux de vos victimes et le système judiciaire », a ajouté Russo.

Williams a été condamné à 24 ans de prison pour différentes accusations, y compris vol à main armée, enlèvement et utilisation abusive de cartes de crédit.

Un incident similaire s'est produit l'année dernière lorsqu'un juge d'un tribunal de Detroit a perdu patience avec une femme qui riait pendant qu'un membre de la famille de la victime lisait une déclaration.

Les postes connexes
Dec 13, 2018
Comment les parents ont gagné un procès pour expulser leur fils de 30 ans sans emploi de leur maison
Dec 28, 2018
Un juge interdit à la famille de faire subir un traitement homéopathique à leur fils de 23 ans plongé dans le coma
Parentalité Mar 07, 2019
La mère adoptive pleure après que le garçon a interrompu le juge pour dire pourquoi il veut être son fils
Macron Mar 27, 2019
Emmanuel Macron critique Geneviève blessée à Nice : son avocat l'accuse d'être "grossier"