Une jeune femme verse intentionnellement de la javel diluée avec de l'eau sur des hommes dans le métro pour mettre fin au "manspreading"

Une activiste et étudiante en droit russe âgée de 20 ans a pris les choses en main en s'attaquant à la racine du "problème" du "manspreading".

Anna Dovgalyuk a partagé son manifeste vidéo sur YouTube et a expliqué que la Russie était "archaïque" en ce qui concerne l'agression des sexes.

La vidéo de sa campagne est devenue virale et vous pourrez la découvrir à la fin de cet article.

Dovgalyuk cible aujourd'hui les hommes dans le métro qui s'assoient avec les jabmes trop écartées à son goût en versant un mélange d'eau et de javel sur leur entrejambe.

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Elle a déclaré que le mélange est trente fois plus puissant que la solution utilisée pour faire la lessive et qu'elle décolore leurs vêtements en quelques minutes. Pourquoi?

"Afin que tout le monde puisse comprendre immédiatement quelle partie de leurs corps contrôle ces hommes."

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

D'après sa vidéo, elle a versé son mélange sur plus de 70 hommes dans le métro de St-Petersbourg et elle a prévenu les hommes de Moscou qu'ils étaient les prochains.

Dovgalyuk n'est pas la seule à sembler concernée par la place que, selon son point de vue, tous les hommes prennent dans le métro. La ville de New York a crée une campagne qui parle directement de ce "problème".

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Leur poster montre un personnage en bâtons assis avec les jambes écarter. Puisqu'il prend plus d'un siège, les autres passagers doivent rester debout. Sur l'affiche on peut lire: 

"Mec...arrête d'écarter les jambes, s'il te plaît. C'est une question de place."

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

Source: YouTube/Канал Анны Довгалюк

La campagne a touché un point sensible et Gabriella Moss de Bustle a parlé de ce phénomène avec Damian Abraham.

Moss a déclaré que c'est un problème assez répandu, en particulier dans les villes. Elle a ajouté que c'était un "sujet très sensible" pour les hommes car ils se sentent visés.

La discussion a aussi inclut Jeff Stone, un défenseur des droits des hommes de l'association canadienne pour l'égalité. Stone a expliqué qu'il était difficile pour les hommes de fermer complètement leurs jambes pour des raisons simplement physiques. Il a expliqué:

"Il y a une explication biologique comme le fait que les tailles de hanches chez les hommes et les femmes sont très différentes et il est plus facile pour une femme de fermer ses jambes [...] sans oublier le fait que les hommes ont des testicules."

 

Les hommes n'ont pas besoin de s'asseoir avec les jambes croisées mais la campagne force un peu le trait afin qu'ils pensent à la place qu'ils prennent quand ils se trouve dans un transport en commun.

Les postes connexes
Actu France Feb 15, 2019
Paris : Un homme de 20 ans grièvement blessé après avoir été aspergé de liquide dans le métro
Jan 16, 2019
Une femme a filmé l'homme qui l'a agressée sexuellement dans le métro, et cela a eu de sérieuses conséquences
Jan 11, 2019
Cinq raisons de bannir l'eau de Javel de la cuisine
Dec 17, 2018
Une jeune fille indigène s'enfuit pour échapper à la vente pour se marier à l'âge de 12 ans et devient architecte