Une actrice a fait semblant d'être triste lors d'un interrogatoire filmé pour protéger l'homme qui avait tué sa fille

Une histoire de maltraitance a marqué la vie courte et tragique de la petite Ellie Butler. Cependant, sa mère a protégé son meurtrier, qui n'était autre que son propre père.

Des experts en langage corporel ont conclu que Jennie Gray, qui travaillait dans la série télévisée EastEnders, avait utilisé ses talents d'actrice pour tromper la police britannique lors d'un interrogatoire dont les images viennent d'être publiées afin de protéger son mari.

Selon des experts, Gray aurait fait semblant d'être triste lors d'un entretien avec des policiers pour protéger son partenaire, qui aurait battu sa fille Ellie Butler, âgée de 6 ans, au cours d'une crise de colère chez eux à Sutton.

Son corps a été retrouvé sur le sol de sa chambre en octobre 2013, souffrant de "blessures à la tête catastrophiques", comparables à celles de victimes d'accident de voiture. Butler, âgé de 38 ans, a été condamné à 23 ans de prison en 2016.

Gray, âgée 38 ans, a été reconnue coupable d'entrave à la justice après avoir tenté de "mentir" pour protéger le sadique Butler, sur des images que l'on peut voir pour la première fois.

Dans la vidéo, l'actrice fait semblant de pleurer en défendant le meurtrier, qualifié de "violent et abusif".

LES IMAGES REVELENT LA VERITE

Dans un nouveau documentaire, intitulé Fake It: Tears Of A Crime, des spécialistes du langage corporel révèlent que Gray avait donné des indices cruciaux sur le fait qu'elle mentait pendant l'interrogatoire.

Ils ont notamment parlé du fait qu'elle tenait un mouchoir en papier dans ses mains alors qu'elle ne versait aucunes larmes et qu'elle n'avait pas prononcé une seule fois le prénom de sa fille au cours de l'interrogatoire.

Des experts en psychologie et langage corporelont analysé les images de Gray, qui a déclaré: "Je ne crois pas que Ben lui ait fait quoi que ce soit."

"Si j'avais des raisons de croire que quelqu'un ait infligé cela à mon enfant, je ferais tout contre cette personne", a ajouté la femme.

La mère, qui a également joué un rôle dans The Bill, "fait presque une révérence" quand la policière qui la questionne la félicite pour son courage.

Cliff Lansley, analyste du langage corporel, a déclaré: "Ses talents d'actrice n'ont pas été assez forts pour masquer le plaisir, la satisfaction qu'elle éprouvait en voyant la sympathie et  l'empathie  manifestées par la personne lui posant les questions."

Les experts montrent également comment un petit geste de la tête et un bref sourire révèlent la vérité, et suggèrent même que Gray a aimé essayer de tromper la police.

Les experts ont également révélé comment Butler, qui avait abusé de Gray et de sa fille, avait inconsciemment reconnu avoir tué Ellie d’un petit signe de tête de 3 mm lors de son entretien avec la police.

Lorsqu'on lui a demandé si elle avait été touchée par un objet ou si la pauvre enfant avait été écrasée contre un mur ou le sol, il a acquiescé légèrement à la dernière question.

Lansley a déclaré qu'il n'y avait aucun doute que Butler avait tué Ellie. "Je suis tout à fait convaincu que les blessure ont été causés par le contact avec une surface dure [sic]. Son corps nous l'a dit. "

UN ABUS CONTINUEL

Ellie a été confiée à ses grands-parents maternels, Neal et Linda Grey, lorsqu'elle était bébé, après que Butler ait été accusé de l'avoir battue.

Mais elle a été restituée à ses parents en 2012 à la suite d'une décision du juge Hogg qui s'occupe des affaires familiales de la Haute Cour.

À ce moment-là, le grand-père Grey, qui s'inquiétait pour Ellie depuis qu'il était bébé, avait prévenu le juge qu'il aurait "du sang sur ses mains".

Butler a battu Ellie à mort au domicile de sa famille à Sutton, dans le sud de Londres, en octobre 2013, 11 mois après avoir obtenu sa garde à nouveau.

Lors du procès du couple, on a appris que la jeune fille avait été victime d'une série de sévices au cours des mois précédant sa mort.

Butler, âgé de  38 ans, a été condamné à 23 ans de prison en 2016.

Son épouse Grey, âgée de 37 ans, a été condamnée à 42 mois de prison pour cruauté envers un enfant et d'entrave à la justice après la mort de sa fille.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Dec 18, 2018
Une femme a kidnappé sa fille il y a 20 ans et révèle maintenant pourquoi et comment elle l'a fait
Feb 02, 2019
"J'ai tué une personne que je ne connaissais pas": Un hôpital confond un patient dans le coma et le tue par erreur
Feb 07, 2019
Son ex-mari a tué leurs deux enfants et 18 ans plus tard la justice a reconnu avoir fait une erreur
International Feb 19, 2019
Une fillette de 14 ans condamnée à 25 ans de prison pour avoir tué sa meilleure amie après une dispute lors d'une soirée pyjama