Estelle, 19 ans, souffre d'une allergie violente après une coloration des cheveux et met en garde les autres

Un composant présent dans la majorité des colorations a failli tuer la jeune fille.

C'est le PPD, cette substance hautement allergène, qui a failli couter la vie à Estelle, 19 ans. L'étudiante a partagé des photos de son visage sur son compte Facebook pour mettre les autres en garde.

Elle avait déjà fait une réaction allergique à une autre coloration et avait donc pris soin de tester cette teinture sur sa peau. Malheureusement, au lieu d'attendre 48 heures comme il est recommandé dans la notice, elle n'a attendu qu'une demi heure.

"J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi !», a-t-elle confié au Parisien. «J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres."

Après avoir appliqué la coloration, le cuir chevelu d'Estelle a commencé à réellement la démanger. Le haut de son crane s'est ensuite mis à enfler terriblement. "J'avais une tête d'ampoule".

Sa mère l'a accompagnée aux urgences, où elle a été prise en charge par les médecins, qui ont l'habitude des réactions allergiques au PPD. Ce produit est utilisé dans les colorations foncées et a été nommé allergène de l'année en 2006.

Source : Youtube:Le Parisien

Source : Youtube:Le Parisien

Le crâne d'Estelle faisait 63 cm de diamètre, contre 56 en temps normal. Elle a reçu une perfusion de corticoïdes et d'antihistaminiques avant de rentrer chez elle. Cependant, le gonflement s'est propagé sur ses tempes et son front.

Source : Youtube:Le Parisien

Source : Youtube:Le Parisien

Retour aux urgences pour Estelle où les médecins lui disent que ça va se calmer, bien que la mère de la jeune femme reste sceptique. Elle décide d'emmener sa fille dans un autre hôpital.

Source : Youtube:Le Parisien

Source : Youtube:Le Parisien

Mais sur le trajet, l'état d'Estelle se dégrade subitement. Elle s'étouffe, sa langue gonfle, et son rythme cardiaque s’accélère. Estelle recevra une piqûre d'adrénaline et passera la nuit à l'hôpital. Le lendemain, les médecins lui annoncent qu'elle est sortie d'affaire.

Source : Youtube:Le Parisien

Source : Youtube:Le Parisien

La coloration végétale, alternative à la version chimique, ne contient aucune substance dangereuse, et sont issues de l'agriculture biologique. Elle ne contiennent pas non plus d'ammoniaque.

Attention cependant de s'assurer de la provenance du henné qui est à l'intérieur, car certains fabricants ajoutent tout de même de PPD.

Source : Youtube:Le Parisien

Source : Youtube:Le Parisien

LES COOKIES ONT TUE CETTE JEUNE FILLE

Dans un cas similaire, Alexi, une adolescente de 15 ans, est décédée d'une erreur de cœur le 25 juin 2018. Selon sa mère en deuil, Kellie Travers-Stafford, la fille était fortement allergique aux arachides et le jour de sa mort, elle s'est rendue chez un ami.

Là-bas, il a décidé d'essayer ce qu'il pensait être un simple biscuit avec des pépites de chocolat. mais il s'est avéré être un cookie Chips Ahoy! Chewy. Alexi a reconnu le paquet rouge et, grâce à des recherches antérieures, a su que les cookies de cette édition ne contenaient pas d'arachides.

Il s’avère que la fille a mangé l’un des biscuits, mais c’est une erreur mortelle. Alexi sentit un picotement dans sa bouche et rentra immédiatement chez lui. Ses symptômes se sont rapidement aggravés et il a commencé à subir un choc anaphylactique.

Ses parents lui ont administré deux injections d'épinéphrine en attendant les ambulanciers, mais elle a fini par perdre connaissance et même cessé de respirer. Il n'a fallu que 90 minutes aux cacahuètes pour agir sur son corps. La jeune femme n'a pas pu supporter l'allergie et est décédée.

Les postes connexes
Dec 13, 2018
Cette femme met les autres parents en garde après que son fils ait attrapé une maladie mangeuse de chair
Dec 27, 2018
"60 millions de consommateurs" alerte sur le danger de coloration des cheveux
Parentalité Apr 09, 2019
Une jeune fille de 3 ans est allergique aux températures chaudes et froides, et rien ne peut être fait pour y remédier
International Feb 19, 2019
Une fillette de 14 ans condamnée à 25 ans de prison pour avoir tué sa meilleure amie après une dispute lors d'une soirée pyjama