Strasbourg : Valérie, 56 ans, qui vit au SMIC, n'est pas allée au cinéma depuis 10 ans

Valérie, une Strasbourgeoise de 56 ans, vit uniquement grâce au SMIC qu’elle perçoit. Elle dit être obligée de dire adieu aux petits plaisir du quotidien et de ne se limiter qu’aux “dépenses prioritaires”. Elle avoue même ne pas être allée au cinéma depuis 10 ans.

La hausse du SMIC est l’une des revendications principales du mouvement Gilets jaunes. Et justement, le SMIC se trouvait au centre de la discussion lors du récent Grand débat national mené par Macron et son Gouvernement.

Mais rien n’a encore été résolu, même après cette longue période d’échange pour trouver une solution.

Valérie a accepté de témoigner et confier son quotidien sur France 2. La quinquagénaire est une résidante de la ville de Strasbourg.

La mère de famille avait autrefois une situation stable et un bon train de vie. Elle avait une maison, un mari, tout ce dont elle avait besoin. Malheureusement, la maladie l’avait attrapée et quelques temps après, comme si le malheur n’arrivait jamais seul, elle a dû se résoudre à divorcer.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

"Tout ça c'est... les aléas de la vie. Avant j'avais une maison, j'étais mariée, je pouvais aider mes deux enfants et puis la maladie est arrivée, le divorce, on a dû vendre la maison",

raconte-t-elle.

Après cette maladie, Valérie a pu tout de même reprendre son travail. Elle y reçoit une somme approximative du SMIC, avec 25 heures au travail par semaine.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Avec ce salaire environnant le salaire minimum d’embauche, les sous qu’elle arrive à mettre de côté sont classés pour des imprévus, et surtout en cas de maladie.

"Mais pour moi, travailler et en être là aujourd'hui c'est déjà une victoire."

PRIVÉE DE DIVERTISSEMENT

Quand elle fait ses provisions dans un supermarché, Valérie ne prend que les produits essentiels et pas coûteux.

"Pour la viande, je préfère en acheter moins, une fois par semaine, mais de bonne qualité.ça devient compliqué, tout augmente... Surtout seule, on doit quand même assurer le loyer, on ne peut le partager avec quelqu'un d'autre."

Source : pixabay

Source : pixabay

La Strasbourgeoise se limite dans tous ses achats, car il faut d’abord régler toutes les dépenses prioritaires. La couturière a confié qu’elle se privait aussi de voyage, et que ses dernières vacances remonteraient à il y a trois ans.

“Je n'achète quasiment pas de plats préparés, les économies sont là ! (...) J'ai un peu mis les sorties de côté, le cinéma... la dernière fois que je suis allée, c'était il y a 10 ans.(...) Mes vacances les plus récentes remontent à 2016" ;

a-t-elle confié.

Les dépenses en divertissement n’ont plus la place dans la vie de la quinquagénaire. Comme les manifestants Gilets jaunes, Valérie est aussi en attente d’une hausse du SMIC.

LE TÉMOIGNAGE D’UNE RETRAITÉE

Face à la crise actuelle en France, de plus en plus de Français font face à des difficultés financières au quotidien. Monique Pinte, une retraitée de 65 ans, a fait un triste témoignage sur France 3.

Avec sa pension, il ne lui resterait plus qu’une vingtaine d’euros après avoir réglé le loyer et le reste. Il arrive même que la vieille femme ne mange pas pendant des jours.

Les postes connexes
Histoires virales Feb 26, 2019
Marie-Claire, 72 ans, perçoit une pension de 612 € : "Devoir se priver de tout, c'est inadmissible"
Feb 07, 2019
Monique, 65 ans, vit sur 727€ : somme importante qu’elle reçoit d’une cagnotte après ses aveux
Actu France Apr 03, 2019
"C’est mon père de 90 ans qui me dépanne" : Témoignage émouvant d’Alain, 59 ans, qui vit avec 1500 €
Vidéos virales Feb 16, 2019
Monique, âgée 65 ans, retraitée lance un nouvel appel au peuple : maintenant elle veut rendre hommage pour leur soutien