Une mère de Floride élève un 'theyby' - un nouveau terme donné aux bébés dont le sexe n'est pas révélé

Ari Dennis et son partenaire ont décidé d'élever leur dernier enfant en tant que "theyby", un terme qui permet à l'enfant de choisir sa propre identité sexuelle.

La famille de Floride veut laisser Sparrow qui est âgé de 11 mois décider de son sexe quand le moment sera venu. Quand ils décrivent le bébé, ils utilisent le pronom "they" (ils ou elles en français).

"Il n'y a rien de mal avec le rose. Il n'y a rien de mal avec le bleu. Ce qui ne va pas c'est quand on force les enfants dans certains rôles."

Cette philosphie parentale implique que seuls les parents et les personnes qui s'occupent de l'enfant connaissent son anatomie. 

"Nous n'avons pas assigné de sex à la naissance ce qui veut dire que quand le bébé est né, il avait un appareil génital, nous savons ce que c'est, mais nous décidons simplement de reconnaître que cet appareil génital n'indique en rien son identité sexuelle," a déclaré Ari à WTSP.

 

 Elle et son partenaire ont été motivés à élever Sparrow sans révéler son sexe après que leur enfant le plus âgé prénommé Hazel ait découvert l'identité sexuelle quand elle a atteint l'âge de quatre ans.

"Nous n'empêchons pas Sparrow d'avoir un sexe, et nous ne le forçons pas à choisir un sexe ou l'autre," a expliqué la mère de 30 ans.

"Nous choisisons simplement de reconnaître que son appareil génital n'indique rien. Nous n'avons pas indiqué de sexe à la naissance, bien que nous connaissions l'appareil génital qui lui a été donné en venant au monde." 

Dans un interview accordée à la NBC, Ari a déclaré que leur priorité est de garantir à leur enfant la reconnaissance de leur identité.

Ari a déclaré que bien que sa mère vive avec eux, elle n'a pas connu le sexe assigné de Sparrowdurant les trois premiers mois de la vie de l'enfant.

"Il n'y a rien de mal avec le rose. Il n'y a rien de mal avec le bleu. Ce qui ne va pas c'est quand on force les enfants dans certains rôles," a déclaré la maman à WTSP.

La famille de Sparrow n'est pas la seule à faire cela. Ils font partie d'une communauté qui se développe et qui adopte le même principe.

Un groupe Facebook nommé "Élever des Theybies: utiliser les pronoms sans genre pour les enfants depuis leur naissance," qui a plus de 350 membres et qui rassemble une communauté de parents élevant leurs enfants hors des normes binaires.

Comme l'indiquent les experts, les organes reproducteurs indiquent le sexe assigné de l'enfant à la naissance, mais leur identité sexuelle arrive vers l'âge de 4 ans quand l'enfant commence à se distinguer comme masculin ou féminin.

Les postes connexes
Vie Mar 13, 2019
L'histoire d'une famille de Floride voulant élever un "Theyby", un enfant transgenre devient viral et suscite un débat animé
Histoires virales Mar 15, 2019
Une mère qui a été critiquée pour la manière dont elle habillait sa fille a répondu brillamment
Parentalité Apr 04, 2019
Après des années d'efforts et 5 fils, cette mère est enfin heureuse d'avoir donné naissance à une fille
Dec 31, 2018
Qui était Nico, la conquète notoire d'Alain Delon, sa muse et la mère de son fils