Les 12 Coups de midi : Jean-Luc Reichmann rubicond par la plaisanterie d'un candidat au sujet d’Emmanuel Macron

L'un des candidats des 12 Coups de midi, du nom d'Adriano, a fait une blague sur le président Emmanuel Macron qui a beaucoup amusé le public, gênant au passage Jean-Luc Reichmann.

SON COMBAT POUR SA SŒUR HANDICAPÉE

Si le présentateur des 12 Coups de midi est reconnu comme un homme assez hilare, il a eu un passage plus solennel dans Vivement dimanche sur France 2, ce 24 février. En effet, Jean-Luc Reichmann s'est confié sur une lutte qui lui est chère ; une lutte qu’il a menée avant sa carrière à la télévision, dans le but d'aider sa petite sœur, handicapée d'une surdité profonde.

Après une discussion avec sa sœur de 18 ans de moins que lui, il a compris qu’elle ne pouvait pas lire sur les lèvres des candidats. Ainsi, il a expliqué qu'il s'est "battu pour que toutes les émissions soient sous-titrées pour que [sa] petite sœur, à la base, comprenne ce qu'il se passe sur le canapé des Z'amours”, dans les années 2000.

Mais, cela n'a pas été son seul combat puisqu'il a révélé avoir également lutté pour qu'il y ait des couples homosexuels sur le canapé des Z'amours. Et durant une interview accordée au Figaro en janvier dernier, Reichmann avait déclaré:

"Je me suis toujours battu contre l’intolérance. Aujourd’hui, il faut plus que jamais continuer ce combat. Je sais que je peux me faire flinguer, mais mes combats restent les mêmes. La société évolue et il faut évoluer avec elle." 

ADRIANO, LE CANDIDAT DU JOUR

Les 12 Coups de midi, présentée par Jean-Luc Reichmann a continué sur les petits écrans durant le weekend passé au cours duquel la plupart des jeux télévisés ont pris une pause. Avec une audience de plus de 3,7 millions de fidèles à suivre l’émission ce dimanche 24 février, Jean-Luc Reichmann et la chaine ont certainement été satisfaits. Le public et les téléspectateurs ont apparemment, eux aussi, adoré.

Alors qu'Adriano affrontait le détenteur du titre de champion depuis maintenant 38 numéros, du nom de Benoît, il a fait un carton sur la toile, non seulement pour avoir fait montre de sa maîtrise des sujets, mais également pour une autre raison assez humoristique. À l'instar de Magalie, la candidate de Tout le monde veut prendre sa place, qui s'en était prise à Emmanuel Macron en provoquant le rire fou sur le plateau de Nagui en décembre dernier, Adriano a su occasionner l'hilarité durant l'émission.

"Comment s'appelle le jeune maquereau, généralement consommé en marinade", a demandé l'animateur. Le jeune homme a répondu immdiatement: "Emmanuel".

Cette réponse est une évocation évidente du mari de Brigitte Macron qui n'a pas manqué de faire éclater de rire le public des 12 Coups de midi.

Mais si le public, et sans doute les téléspectateurs derrière leurs petits écrans, étaient amusés par la plaisanterie du candidat, Jean-Luc Reichmann affichait, quant à lui, un comportement évidemment moins à l’aise. Feignant le choc, et portant les mains devant la bouche, il a tenu à faire ses excuses au couple présidentiel en rigolant à son tour.

"Si on n'est pas là demain, messieurs dames, vous comprendrez aisément pourquoi",

s'est-il amusé.

Heureusement pour les aficionados de l'émission, l'animateur de 58 ans ne risque pas de perdre son poste car, le président et sa Première dame ont, eux aussi, beaucoup d’humour.

JEAN-LUC REICHMANN ARRÊTE PRESQUE LE SPECTACLE

Ce n'est pas la première fois que les candidats des 12 Coups de midi occasionnent le fou rire sur le plateau de l'émission. En effet, lors du nouveau numéro des 12 Coups de midi sur TF1, le mardi 11 décembre dernier, le présentateur Jean-Luc Reichmann avait interrogé une candidate de l'émission entre deux questions, durant la première manche.

A la question: "Est-ce que votre compagnon a le permis de conduire ?", la jeune femme a répondu en commettant une erreur de prononciation, "Il ne peut pas conduire, il a un problème aux yeux. Il a un 'gloucoume'."

Sa réponse a provoqué un rire si incontrôlable chez Jean-Luc Reichmann, que ce dernier a eu du mal à continuer l'émission pendant un moment considérable.