Johnny Hallyday: un prêtre raconte comment Laeticia l'a contrarié et pourquoi il n'est pas venu aux funérailles

Dans ses mémoires "Jouer le jeu avant la dernière partie", l’abbé de la Morandais livre un témoignage inédit des événements qui ont suivi la mort de Johnny Hallyday. Le "curé des stars" y explique notamment pourquoi il n’a pas assisté aux obsèques du chanteur à la Madeleine.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, le père Alain de la Morandais est sollicité par le par le professeur Khayat, oncologue et ami de Johnny Hallyday.

"Nuit du 6 décembre 2017. Il est 2 heures du mat’, je suis encore réveillé lorsque le téléphone sonne. Le Pr Khayat m’annonce la mort de Johnny et me demande de venir à la maison du chanteur. Taxi. Marnes-la-Coquette. Barrages de police. Courtoisie"

écrit l’abbé de la Morandais sur les pages révélées par L’Express. 

En arrivant à La Savannah, il tombe sur Laeticia qui est "comme une feuille d’automne toute tremblante", puis se dirige dans la chambre où la légende venait de rendre son dernier souffle.

"Dans sa chambre, le gisant est couché, la tête bandée, menton relevé comme un Christ de Mantegna. Des femmes veillent. Elles se retirent et je me mets à genoux, recueilli. Le manager est là, silencieux, larmes aux yeux. Après le silence, je célèbre les onctions, en expliquant à mon veilleur la signification du rite."

Une terrible nuit, qui s’est suivie par un manège très peu agréable pour Alain de la Morandais. Après avoir célébré l’extrême-onction, l’homme d’église rejoint Laeticia qui lui fait une confidence.

"Laeticia me dit : “Il souhaitait être enterré à Saint-Barth… mais on va faire quelque chose avant à Paris. Il faut nous aider“"

raconte-t-il.

"Bien sûr. Pas cette semaine puisque l’enterrement de Jean d’Ormesson est prévu vendredi aux Invalides… Le mieux serait Saint-Eustache : c’est grand, une référence musicale, le curé est accueillant, il y a beaucoup de parkings autour. Ou alors, à Bercy ?"

lui aurait-il alors proposé.

Le prêtre s'affaire alors immédiatement pour organiser la cérémonie, appelant un proche à l'Elysée puis un ami chanteur pour qu'il contacte l'aumônier des artistes, lui-même ne désirant pas officier dans une volonté de se tenir à l'écart des médias. 

Il fait de son mieux pour alléger les responsabilités et le poids qui pèsent alors sur la jeune veuve de Johnny. Mais cette dernière ne lui donnera finalement plus de nouvelles et il prendra connaissance de l’hommage de la Madeleine par la presse.

"Non je n’irai pas à cet enterrement qui sera inévitablement mondain" 

conclut le "curé des stars" avant d'ajouter :

"Et je ne veux pas répondre non plus aux questions des journalistes sur Johnny." 

LES DERNIERS INSTANTS DE JOHNNY RACONTÉS PAR LE "CURÉ DES STARS"

Présent à Marnes-la-Coquette la nuit du décès de Johnny Hallyday pour lui donner l’extrême-onction, l'abbé de la Morandais raconte les derniers instants du Taulier dans ses mémoires.