Le producteur de Michael Jackson brise le silence en plein scandale concernant "Leaving Neverland", d'après PageSix

L'un des producteurs des clips de Michael Jackson a fait une déclaration publique pour défendre les auteurs de "Leaving Neverland", le documentaire qui accuse l'icône de la musique d'attouchements.

James Safechuck âgé de 40 ans et son homologue de 36 ans, Wade Robson, ont récemment été projetés sur le devant de la scène pour leur témoignage dans le documentaire intitulé "Leaving Neverland".

Le duo dans ce film en deux parties qui a été diffusé sur HBO plus tôt ce mois-ci a déclaré que la "légende de la pop" avait abusé d'eux sexuellement quand ils étaient bien plus jeunes. Ils ont aussi révélé des détails horribles et poussés sur leurs épreuves avec l'artiste.

Leur témoignage semble avoir été soutenu par les déclarations de Riding Dolezal qui a déclaré à Page Six:

"Je crois presque chaque mot prononcé. C'est vraiment un travail brillant."

Dolezal, qui a travaillé pendant de nombreuses années avec Michael Jackson, a déclaré qu'il croyait les accusations dont le chanteur faisait l'objet.

Safechuck et Robson avaient au départ nié avoir subit des accouchements de la part de MJ parce qu'ils avaient peur des attaques accusations des millions de fans du chanteur, qui auraient pu les accuser de mentir pour obtenir de l'argent.

"Personne ne pouvait arrêter Michael. Il est difficile de croire qu'une icône peut être un escroc."

A déclaré Dolezal qui a rencontré Michael pour la première fois quand il a filmé la tournée "Dangerous" à Munich en 1992. Il a ajouté:

"Si la légende de Michael Jackson est détruite par cela, la personne responsable est Michael Jackson est personne d'autre."

Dolezal a aussi révélé que l'obsession de Michael Jackson pour la chirurgie esthétique était pour qu'il ressemble beaucoup moins à son père qu'il détestait tant. 

Dolezal, qui a filmé plus de 1 000 clips, 500 documentaires et 500 concerts, a aussi révélé qu'il fallait beaucoup de persuasion pour filmer Jackson qui n'acceptait les tournages que lors de ses performances.

Quand il a demandé à l'assistant de l'artiste pourquoi il ne voulait pas être filmé le reste du temps, Dolezal a rapporté avoir reçu comme réponse: "Les autres jours, il n'a pas de nez." 

Une partie de la famille Jackson a condamné la sortie de ce documentaire mais Janet et LaToya Jackson, les soeurs du roi de la pop ont refusé de prendre publiquement la défense de Michael Jackson.