Patrick Bruel : "l'injustice" de son enfance que sa mère Augusta regrette le plus

Récemment, Le Figaro consacrait un portrait à Patrick Bruel dans lequel la mère du chanteur livrait un témoignage rare sur son fils. Selon elle, on est bien loin de l'image que l'on peut se faire de l’interprète de "Casser la voix".

Entre musique, théâtre et cinéma, Patrick Bruel est un artiste à part entière. Mais celui qui traverse actuellement la France pour sa nouvelle tournée, a longtemps été relégué au titre de chanteur à "minettes".

Savoir qu'il n'a pas forcément obtenu certaines récompenses ou qu'il a pu être méprisé par un certain milieu était aussi la chose la plus "injuste" pour la mère de Patrick Bruel, Augusta Moreau.

Dans un portrait de son fils publié par Le Figaro en mars dernier, l'ancienne istitutrice est notamment revenue sur l’enfance de celui à qui on attribuait le phénomène de la Bruelmania dans les années 1990.

Patrick Bruel en 2002, photographié par le Studio Harcourt. Source : Wikipedia

Patrick Bruel en 2002, photographié par le Studio Harcourt. Source : Wikipedia

Elle a révélé que quand Patrick était petit, elle l’emmenait absolument partout avec elle que ce soit en voyage, au théâtre où il a vu "L'idiot" de Dostoïevski à l'âge de six ans, écouter La Tosca à Rome ou encore assister à des concerts de Serge Reggiani et Barbara.

Selon Augusta Moreau, on est bien loin de l'image que l'on peut se faire de son fils. 

Un sentiment partagé par Mathieu Laine, essayiste et ami du chanteur :

"Patrick est différent de l'image de chanteur à minettes. Il a une profondeur, une intelligence que les gens ne soupçonnent pas toujours."

Mais cela n'empêche pas le chanteur, qui fêtera ses 60 ans ce mois-ci, de garder "sa capacité d'émerveillement intacte" et surtout de "n'être blasé de rien".

ABANDONNÉ PAR SON PÈRE

Abandonné par son père, Patrick Bruel a révélé en automne dernier comment il avait fait pour renouer le lien avec son papa et a aussi parlé de ses propres enfants. Le 23 septembre 2018, le chanteur se confiait sur sa relation avec son père dans le portrait de Sept à Huit sur TF1.

Il évoque d'ailleurs ces rapports complexes avec son père dans son dernier album intitulé "Tout recommencer", avec un morceau dans lequel "un homme vient parler à un autre homme pour lui rappeler que son fils existe, qu'il est en train de se passer des choses et qu'il est en train de passer à côté".