La vraie histoire derrière "Les Bracelets rouges" : comment s'est-elle terminée dans la vie réelle ?

La série télévisée "Les Bracelets rouges" n'était pas une fiction. Elle est la version la plus fidèle et la plus juste de l'histoire d'Albert Espinosa.

"Les Bracelets rouges" est une série télévisée qui a beaucoup marqué les téléspectateurs de TF1. L'histoire parle des quotidiens d'un groupe de jeunes malades dans un hôpital à Arcachon.

Thomas, Clément, Roxanne, Medhi, Sarah et Côme nous ont touchés en plein coeur avec leur délicatesse, sensibilité, leur humour malgré ce dont ils souffraient.

Le Parisien a rapporté une révélation concernant cette série emblématique de TF1 : la série télévisée a été inspirée d'une histoire vraie. Derrière "Les Bracelets rouges" se cache l'auteur de l'ouvrage "Le Monde soleil".

"Je me retrouve un peu dans chacun des six adolescents"

Espinoza est une célébrité espagnole, auteur de 7 best-sellers, et c'était de sa propre histoire que l'auteur a puisé son ouvrage "Le Monde Soleil". Le scénariste et auteur a passé toute son adolescence, de 13 à 24 ans dans les hôpitaux.

"Pour survivre, pas au cancer mais à l’ennui à l’hôpital, nous avons formé un club avec les autres enfants, celui des bracelets d’identification rouges qu’on nous attachait au poignet avant chaque opération",

a confié Espinosa.

"Et, si l’un de nous mourait, les autres se partageaient sa vie et ses rêves. J’ai gagné 3,7 vies en sus de la mienne.

Ce que j’ai appris à l’hôpital, c’est que ce n’est pas triste de mourir, mais c’est horriblement triste de ne pas vivre sa vie avec intensité",

continue-t-il.

L'homme de 45 ans a écrit ses vécus dans un livre en 2007. "Le Monde soleil" a été traduit en 50 langues, et n'a été traduit en français que six ans après sa parution.

L'ouvrage a été adapté en série télé, diffusée d'abord en Espagne. L'histoire des Bracelets rouges a ensuite été diffusée ou adaptée dans 19 pays.

"Ma plus grande fierté n’est pas cet immense succès d’audience, confie l’auteur. C’est qu’en Espagne comme en Italie, en Allemagne et dès lundi en France, les gens changent de regard sur les enfants malades.

Qu’on ne les voie plus comme de pauvres petits mourants ou des handicapés, mais comme des héros drôles et intensément vivants. La vie en service de pédiatrie n’est pas faite de larmes et de peur, mais de bonheur et d’êtres exceptionnels qui doivent nous inspirer",

explique l'auteur.

Albert Espinosa a souffert de trois cancers, et son médecin lui a pronostiqué 2 % de chances de survie. De ses opérations, on lui a amputé une jambe, il a perdu un poumon et la moitié de son foie.

Il est un survivant. L'auteur a pris soin de garder son vieux bracelet d'hôpital en plastique, de couleur rouge.

UN HOMME PARFAIT

"Un homme parfait" est un téléfilm qui a énormément ému les téléspectateurs de France 2.

Maxime est un mari et père attentionné aux yeux de la société, mais quand sa femme a découvert qu'il abusait de ses deux propres filles, tout s'est retournée contre elle. L'histoire est aussi l'adaptation française d'un roman inspiré d'une histoire réelle.