Le père laisse son fils trisomique aux soins d'une nounou pendant un an et refuse de le reprendre

L'incapacité d'un enfant n'est pas une excuse pour qu'un parent échappe à ses responsabilités, mais c'est quelque chose que ce père doit encore apprendre, alors que son fils souffre de son abandon.

Le père d'un enfant de 2 ans atteint du syndrome de Down essaie de se sortir facilement de son rôle de parent en évitant ses responsabilités au détriment de l'enfant et de sa nounou, avec qui il a laissé le garçon il y a un an et qui refuse maintenant de le reprendre.

Oriental Daily a rapporté le cas d'un enfant de 2 ans du nom de Lee qui vit dans la ville de Pandamaran, dans l'état de Selangor, en Malaisie, et est né avec le syndrome de Down et l'asthme, laissé sous les soins de la gardienne pendant une année entière.

Selon le mari de la nounou, M. Wong, le père de l'enfant était un résident local qui a épousé une Vietnamienne. Le couple a divorcé il y a quelque temps et la mère de l'enfant est retournée au Vietnam.

Même si M. Wong et son épouse ont communiqué avec le père de Lee pour lui demander avec insistance de récupérer son enfant, mais il ne l'a toujours pas fait.

"Nous lui avons dit qu'il ne pouvait pas laisser l'enfant à la maison pour toujours, et il a promis qu'il le ramènerait à la maison avec lui ",

a dit M. Wong.

"Finalement, il a cessé de répondre à nos appels téléphoniques, et il n'a jamais rappelé pour demander comment allait son fils ",

a ajouté M. Wong.

Les choses ont atteint un point critique cette année pendant la saison des fêtes de la lune, lorsque Wong a encore une fois appelé le père de Lee, menaçant de l'envoyer dans un orphelinat ou dans un centre de services à l'enfance s'il refusait toujours de venir le chercher.

M. Wong et sa femme se sentent impuissants dans cette situation. Le père de Lee a même cessé d'envoyer de l'argent. Tous les coûts pour couvrir les dépenses de Lee ont été assumés par le couple, y compris l'achat de couches et de lait en poudre.   

Aucun des Wong n'a un travail bien payé. Mme Wong est à la retraite et M. Wong n'a aucune source de revenu. Pour empirer les choses, le mari et la femme doivent s'occuper de leurs petits-enfants.

M. Wong dit que Lee a une sœur qui s'est également retrouvée avec une gardienne, bien qu'elle soit déjà retournée chez son père.

Ce cas honteux est parvenu à un représentant de la ville de Pandamaran au Parlement, Leong Tuck Chee, qui a informé la presse de la situation, avec l'espoir de pousser le père à prendre ses responsabilités.

Le père négligent est devenu célèbre dans son pays pour toutes les mauvaises raisons. Espérons que des cas comme celui-ci constituent une exception parmi une majorité d'histoires parentales positives impliquant des enfants handicapés.

Si l'histoire de Lee a suscité l'indignation du public, celle d'un homme en Italie, appelé Luca Trapenese qui a adopté un petit bébé trisomique d'un mois rejeté par 20 familles, a gagné le cœur de tous.