Un homme de 23 ans ayant prétendu être un enfant disparu après le suicide de sa mère, a menti : il a des antécédents criminels

Selon les rapports, un homme de l'Ohio aurait faussement prétendu être Timmothy Pitzen, un jeune garçon de 6 ans venant de l'Illinois qui a disparu en 2011. La police américaine a démenti ses affirmations.

Un adolescent de 14 ans aurait affirmé aux autorités de Newport, dans le Kentucky, qu'il avait traversé un pont en courant pour s'échapper de deux ravisseurs et disait s'appeler Timmothy Pitzen.

Rappelons que Timmothy Pitzen est un jeune garçon de 6 ans qui a disparu en mai 2011, dans l'Illinois. Sa mère, Amy Fry-Pitzen, après être allée le chercher à l'école, l'a emmené au zoo, puis à un parc aquatique.

Trois jours après cette petite virée, elle s'est suicidée dans un hôtel en laissant une note qui disait que Timmothy allait bien mais qu'on ne le retrouverait jamais. Amy aurait affirmé que son fils était avec d'autres personnes qui l'aimeraient et prendraient soin de lui.

La famille du jeune garçon, Timmothy Pitzen, est bouleversée suite aux fausses affirmations du jeune homme, prétendant être leur bien-aimé porté disparu.

La grand-mère maternelle du garçon, Alana Anderson, a exprimé le désarroi de la famille :

"Cela a été horrible, nous avons été alterné entre l'espoir et l'angoisse".

Elle affirme également que le père de Timmothy, James Pitzen, "est à nouveau dévasté"

Malgré cela, elle déclare qu'elle garde encore l'espoir qu'il pourrait être en vie en priant pour qu'un jour, il les retrouve... s'ils ne seraient pas parvenus à le retrouver eux-mêmes.

Les autorités ont alors tenté, jeudi, de confirmer l'identité de l'adolescent des suites des tests ADN entrepris. Quant à la police d'Aurora, elle a envoyé deux détectives pour vérifier l'histoire de l'adolescent.

SON IDENTITÉ DÉVOILÉE

Après l'enquête, les autorités ont rejeté les affirmations du jeune homme. Elles ont ensuite confirmé qu'il s'agissait, en fait, d'un Ohioien âgé de 23 ans.

Tom Collis, le chef de la police de Newport a déclaré à ABC News que le jeune homme s'appelait Brian Rini, venant de Medina, dans le nord-est de l'Ohio.

Cet incident, dévastateur pour la famille de Pitzen, n'est pas le premier délit que Brian Rini aurait commis. Effectivement, d'après le registre des prisons d'Etats, un homme de ce nom aurait été libéré de prison le 7 mars dernier.

Il venait de purger une peine après avoir cambriolé et vandalisé une maison à vendre, valant 400 000 $ en Ohio.

UNE POSSIBLE DÉFAILLANCE MENTALE

Cette inculpation n'est pas, cependant, le résultat des premières interactions entre Brian Rini et les autorités. Le commissariat a confirmé qu'en 2013, la capacité mentale de Rini à subir son procès dans le comté de Medina, en Ohio, a été évaluée.

Les autorités ont, cependant, déterminé qu'il était sain d'esprit.

Voiture de police avec gyrophare allumé | Photo : Pixabay

Voiture de police avec gyrophare allumé | Photo : Pixabay

Toutefois, le frère de Rini a réfuté ces affirmations, disant à la FOX 8 de Cleveland que son frère avait des problèmes de santé mentale.

Dans un autre cas, une femme s’est blessée elle-même pour accuser son mari de violence conjugale. Apparemment elle soupçonne son mari de mettre fin leur mariage et c’est là qu’elle a décidé de se frapper son visage pour condamner le présumé.

"Une femme se donne un coup de poing au visage pour "piéger son mari pour violence domestique". - Daily Mirror | Twitter