Les pompiers refusent d'accepter des dons pour ne pas contrarier les Gilets jaunes

L'association "l'Œuvre des pupilles des sapeurs-pompiers" a refusé un don des Gilets jaunes de Marennes-Oléron. Le don a été récolté suite à une opération lancée en décembre.  

L'association "l'Œuvre des pupilles des sapeurs-pompiers" est une association qui oeuvre pour garantir la protection des orphelins et des familles des sapeurs-pompiers décédés, que ce soit sur le plan matériel ou moral.

L'opération des Gilets jaunes de Marennes-Oléron intitulée "Les gilets jaunes ont du coeur", s'est déroulée en charpente maritime et a pour but de vendre des autocollants timbrés "ras-le-bol" et "ras-le-cul".

Selon le journal Sud-Ouest, ils les ont vendus dans le campement Marennes-Oléron pendant les marches rochefortaises dans les villes de Saintes, La Rochelle, Rouen et Angers mais aussi au cours des opérations taxes ouvertes. L'opération a duré tout le long du mois de décembre.

Mais l'association, ne voulant pas être liée au mouvement des Gilets jaunes, a refusé le don de 2 082 euros qui leur a été donné.

LA SNSM A AUSSI DÉCLINÉ L'OFFRE

La SNSM ou encore "Association Nationale de Sauvetage en Mer" est une association qui a pour but de secourir les vies humaines en danger, en mer.

Après le rejet de l'association des pompiers, Les gilets jaunes de Marennes-Oléron se sont tournés vers les sauveteurs en mer. Mais là-bas, le don a été également refusé.

Au final, de nombreux Centres communaux d'action sociale dont ceux de Marennes, Bourcefranc, Le Château-d’Oléron, Dolus et Saint-Georges-d’Oléron, ont accepté l'argent, tandis que le CCAS de Saint-Pierre-d'Oléron a ignoré leur offre.

Le montant de l'argent, s'élevant à 2 085 euros, ils ont eu 417 euros chacun, et le reste, 300 euros, a été offert au boulanger qui a été gentil d'accepter l'installation de leur campement sur son terrain.     

Depuis l'apparition du mouvement des Gilets jaunes, ils ne cessent de se faire parler d'eux, cette fois-ci, ils se sont pris au Président Emmanuel Macron.

Effectivement, lors de sa visite à la préfecture de Puy-en-Velay, suite à l'incendie de cette dernière, a été hué par un comité de Gilets jaunes qui s'y trouvait.

Les postes connexes
Gilets jaunes Feb 14, 2019
Jérôme, un gilet jaune, annonce avoir perdu l'usage de son œil : 'Macron paiera pour tout ça'
Gilets jaunes Mar 17, 2019
Gilets jaunes : les dégâts lourds de l'Acte XVIII à Paris, 11 blessés, le Fouquet's incendié
Gilets jaunes Feb 20, 2019
La maman de Thibault demande en pleurant aux gilets jaunes d’arrêter après la mort de son fils sur la rocade bloquée
Actu France Mar 14, 2019
Philippe Etchebest : pourquoi il refuse de soutenir les Gilets Jaunes, malgré sa popularité parmi eux