Deux soldats français sont morts au Burkina Faso : ils ont sauvé 4 otages dont 2 français

Deux militaires sont morts en héros pour sauver des personnes prises en otage au Bénin.

Mercredi 1er mai 2019, deux touristes français étaient partis en excursion dans le parc naturel de la Pendjari, au nord-ouest de Bénin. Ils étaient en compagnie d'un guide touristique local. Le samedi 4 mai, le corps du guide, dont le visage a été défiguré, a été retrouvé.

Les deux touristes sont restés introuvables, et les enquêtes ont révélé qu'ils ont été emmenés au Burkina Faso, passant la frontière nord-ouest de Bénin. Ce pays est cependant confronté à des attaques djihadistes.

Les deux touristes français ont été pris en otage au Sahel (nord de Burkina Faso) avec deux autres personnes de nationalité américaine et sud-coréenne.

Le 10 mai 2019, l'Elysée a fait part des nouvelles concernant les citoyens français disparus.

"Je félicite l’ensemble des forces ayant mené cette opération complexe, ainsi que tous ceux qui y ont contribué : quatre vies ont été sauvées cette nuit, quatre vies entre les mains de terroristes",

a informé Florence Parly, ministre des Armées, dans un communiqué.

La libération des quatres personnes prises en otage a été réalisée grâce à une intervention de l'armée française en coopération avec les autorités béninoises et burkinabè.

L'opération s'est déroulée dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 mai 2019. Cependant, deux forces de l'ordre ont perdu la vie durant la mission.

"Au cours de celle-ci, deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales",

précise un communiqué publié par l'Élysée.

Des hommages ont été rendus aux deux soldats de la force Barkhane. Le Général François Lecointre, chef d'état-major des armées, adresse ses pensées aux familles des deux militaires morts en héros, à leurs proches ainsi qu'à leurs frères d'armes.

Les deux vaillants commandos ont sacrifié leurs vies pour sauver quatre personnes.

ATTAQUE À LA BOMBE AU MALI

Le dimanche 1er juillet 2018, des militaires français de la force Barkhane ont été pris pour cibles dans le centre-nord du Mali.

L'attaque à la bombe a fait quatre soldats français blessés, deux civils morts et une vingtaine de blessés.