Cérémonie d'adieu à Paris : Emmanuel et Brigitte Macron cachent à peine leurs émotions

La date du mardi 14 mai 2019 restera longtemps dans le coeur de la France. Un jour marqué par la cérémonie d'hommage à deux soldats Français, tombés au combat pour sauver d'autres vies.

La cérémonie d'hommage national en l'honneur de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello a été organisée sur la place des Invalides. Les membres de la famille des victimes n'ont pas voulu manquer l'occasion.

De nombreuses personnalités étaient également présentes pour honorer les deux soldats. Le président de la République Emmanuel Macron accompagné de sa femme Brigitte étaient très émus devant la famille très attristée.

Le premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner et la ministre des Armée Florence Parly ont témoigné de leur sympathie durant la cérémonie.

Parmi les autres figures présentes lors de la cérémonie, nous avons pu voir d'anciens chefs de l'État de France : Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Sur la place des Invalides, les trois corps de l'armée française étaient représentés : l'armée de l'air, l'armée de terre et la marine nationale.

D'anciens combattants sont également venus en masse pour rendre hommage aux deux héros. Un d'eux s'est confié à un journaliste d'Europe 1 :

"Ce sont nos frères d'armes. C'est la famille. Ils ont donné leurs vies pour sauver des gens. C'est le sens du devoir et de l'humanité",

a-t-il déclaré

Comme le veut la tradition qui date de 2011, les deux cercueils des héros abattus au Burkina Faso sont passés sur le pont Alexandre III à 10 heures. Une traversée de la Seine sous les applaudissements des personnes qui ont vu le cortège passé.

Des personnes venues de loin ont fait expressément la route pour montrer qu'ils étaient de tout coeur avec la famille des victimes et pour saluer leur héroïsme.

Lors de la cérémonie, les cercueils des deux soldats étaient portés par les membres du commando Hubert puis posés côte à côte. Ils étaient reliés par "une sangle de vie" et enveloppés du drapeau Français.

Juste à la fin de la Marseillaise, Brigitte et Emmanuel Macron sont passés devant chaque troupe de l'armée. Le couple présidentiel a par la suite salué les familles des deux héros. L'émotion était au plus haut niveau comme les images peuvent le témoigner.

Après les salutations, le chef de l'État a fait un discours

"La France était encore endormie lorsqu'à plusieurs milliers de kilomètres de Paris, nos forces spéciales s’engagèrent pour neutraliser un groupe terroriste islamiste et libérer deux de nos compatriotes (...)

En tête de la colonne d'assaut, deux hommes, deux militaires d'expérience, deux guerriers d'exception : le maître de Pierrepont, et le maître Alain Bertoncello (...) Pour sauver la vie des otages, une seule solution, mener l'assaut sans ouvrir le feu.

Les deux militaires n'hésitèrent pas un seul instant, bravant la mort pour sauver des vies. Ils pénétrèrent dans les tentes pour sauver les vies des nôtres...mais l'ennemi tira à bout portant. Ils tombèrent.

La mission était un succès, mais nos deux soldats n'étaient plus. Ils étaient morts en héros pour la France."

Une fois son discours achevé, Emmanuel Macron décerné le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume aux deux officiers de la marine.

Le lundi 13 mai 2019, les deux hommes ont également reçu la médaille militaire et de la Croix de la valeur militaire. Une médaille que l'amiral Christophe Prazuck leur a décerné.

HOMMAGE NATIONAL À DEUX HÉROS

La disparition des deux soldats a été un coup très dur pour la famille et surtout pour les femmes de leurs vies. En larmes, la compagne d'un des deux soldats français décédé réagit

Les postes connexes
Source : Twitter/MDeprezAudebert
Macron May 14, 2019
Les cercueils des héros de Burkina attachés avec une corde lors de l'hommage
Actu France May 13, 2019
En larmes, la compagne du soldat français décédé réagit
Macron May 11, 2019
Accueil des deux français ex-otages du Sahel, ce soir en France
International May 12, 2019
Burkina Faso : Qui étaient Cédric et Alain, deux soldats français morts si jeunes ?