logo
shutterstock.com
La source: shutterstock.com

Morlaix : Cet homme est condamné à 5 ans de prison après avoir battu sa famille

Quentin Autier
18 mai 2019
06:57
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Un homme a été condamné à passer 5 ans derrière les barreaux après avoir maltraité et terrorisé sa famille pendant des années.

Annonces

Âgé de 34 ans, le père de famille a tourmenté et battu sa famille pendant des années, son beau-fils en particulier. Le tribunal de Brest l'a condamné à passer les cinq prochaines années en prison et sa compagne qui n'a rien dit pour protéger ses enfants a été condamnée pour sa part à un an de prison avec sursis.

L'aîné de la famille, un jeune garçon de 15 ans, a refusé de parler des sévices qu'il a vécu quotidiennement pendant des années, infligées par son beau-père violent et alcoolique. Ses demi-soeurs ont cependant relaté les faits terribles et le juge Julbin a pu découvrir le quotidien de l'adolescent :

Un enfant terrorisé. l Source : Shutterstock

Un enfant terrorisé. l Source : Shutterstock

Annonces

"Papa ne l’aimait pas parce qu’il n’était pas de sa famille. Il n’aimait pas sa tête. Il lui donnait des coups de poing, des coups de balai. Il ne lui donnait pas souvent à manger…"

La famille vivait à Morlaix dans le Finistère. La mère de famille avait eu un enfant issu d'une précédente relation et avait eu quatre filles avec son compagnon actuel. Malheureusement, leur quotidien vire au cauchemar quand le père de ce dernier décède en 2008 et qu'il se met alors à boire.

Un enfant se cachant le visage de ses mains. l Source : Shutterstock

Un enfant se cachant le visage de ses mains. l Source : Shutterstock

Annonces

S'en suivent des accès de rage et de violence terribles que toute la famille subit au quotidien. Des coups, des insultes, des séquestrations... la liste est longue.

Si la mère est considérée comme une victime, elle est aussi en partie responsable et a été poursuivie elle aussi pour son silence coupable et pour ne pas avoir protégé ses enfants. En effet, elle faisait en sorte de ne pas les amener à l'école lorsqu'ils avaient des bleus ou des marques qui prouvaient qu'ils se faisaient battre, elle ne les emmenait jamais chez le médecin pour qu'ils soient soignés et elle n'a jamais contacté les services sociaux de peur qu'on lui retire la garde de ses enfants.

Maître Pensec a tenu à citer la déclaration universelle des droits de l’enfant afin de la rappeler à tous :

Annonces

"L’enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté ou d’exploitation. Cette évidence, ce n’est pas ce qu’ont vécu ces cinq enfants."

Les cinq enfants étaient très soudés, rapprochés par la souffrance qu'ils vivaient au quotidien. Malheureusement, suite à la condamnation de leurs parents, ils ont été placés dans des familles d'accueil différentes. Ils ont tous des séquelles psychologiques de la violence à laquelle ils ont dû faire face, l'aîné de la fratrie en particulier.

Une enfant terrifiée. l Source: Shutterstock

Une enfant terrifiée. l Source: Shutterstock

Annonces

Après trois heures d’audience et au terme de 40 minutes de délibéré, le tribunal a condamné le prévenu à cinq années de prison, une interdiction de séjour dans le Finistère pour cinq ans et a été déchu de son autorité parentale. Sa compagne écope d’un an de prison avec sursis. Toutes les demandes des parties civiles ont été acceptées.

Les conséquences de telles violences continuent durant toute la vie de l'enfant comme l'avait expliqué Thierry Beccaro qui a lui aussi du faire face à une grande violence dans son enfance.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
info

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Articles connexes

Après avoir fui la violence, Lio se sent seule à 59 ans après avoir donné naissance à six enfants de quatre hommes différents

26 mars 2022

Amel Bent a donné naissance à un garçon "en bonne santé" à 36 ans : "Apnée, prise de sang" - Une grossesse pas facile

08 avril 2022

Un homme visite la maison de ses parents décédés après 30 ans et rencontre un clochard avec la même tache de naissance que lui - Histoire du jour

22 avril 2022

Une femme prend une balle pour le fils d'un inconnu, son père assiste aux funérailles et y rencontre neuf enfants en pleurs - Histoire du jour

08 mai 2022