Florent Pagny : contraint de vendre une des choses les plus chères

Invité ce dimanche 19 mai dans l'émission Turbo sur M6, Florent Pagny s'est laissé aller à quelques confidences. Le célèbre chanteur a notamment révélé la raison pour laquelle il était contraint de séparer de sa collection de voitures.

Invité dimanche dans l'émission Turbo sur M6, le chanteur a révélé qu'il avait été contraint de vendre sa collection de voitures pour... régler ses impôts.

Ce dimanche 19 mai, Florent Pagny était l'invité exceptionnel de l'animateur Dominique Chapatte dans l'émission Turbo sur M6. Le passage dans cette émission lors de laquelle il a visité un entrepôt où des voitures de collections étaient exposées, a évoqué des souvenirs chez le chanteur.

"La 300 SL, ça me bouleverse"

a-t-il déclaré en voyant le bolide.

"J'ai eu ça, mais vraiment c'est pour moi dans la ligne, dans le design et tout, c'est la voiture la plus réussie du siècle."

Dominique Chapatte a alors posé la question pourquoi le chanteur avait vendu la sienne :  

"Quand on a une voiture [comme la] 300 SL Papillon, pourquoi on la vend ?"

"Oh, tu rigoles ? J'ai vendu ça, j'avais toute une collection."

a répliqué le chanteur avant d'ajouter avec une note de nostalgie dans sa voix :

"J'avais une 275 GTB2, une Dino, une 959, une Bentley S1, le Speedster, et j'ai tout vendu parce que les impôts arrivaient."

Les démêlées de Florent Pagny avec le fisc ne sont un secret pour personne. En 2017, le chanteur faisait part de son envie de devenir un résident Portugais pour des raisons financières et fiscales, et la star ne s'en cachait pas.

"J'y vais aussi pour de vraies raisons fiscales : Pas d'impôts sur l'héri­tage et sur la succes­sion. Je n’en suis pas encore là, mais je trouve ça sympa­thique quand même. Parce que quand un mec a bossé toute sa vie en payant des impôts, le jour où il est mort, on lui reprend encore la moitié. C’est pas une honte, ça ?"

déclarait-il dans les colonnes du Parisien.

Installé donc au Portugal depuis un certain temps déjà, l'ex juré de "The Voice" continue à voyager beaucoup. Les enfants de Pagny, eux aussi, "voyagent depuis l'enfance, parlent couramment trois langues sans accent".

Pour leur père, ce sont des avantages qui "leur permettront de vivre leur vie".