Les photos de Charlène de Monaco qui font dire qu'elle a subi une chirurgie esthétique

Le 26 mai 2019, lors du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, la princesse Charlène est réapparue avec son époux, le prince Albert II. En tout cas, presque tout le monde l'avait remarquée, elle semble avoir subi une chirurgie esthétique.

Ces dernières années, une métamorphose considérable a été constatée chez la Princesse Charlène. En effet, âgée de 41 ans, l’épouse du prince Albert II avait quelque chose de différent.

Apparemment, Charlene Lynette Wittstock (son vrai nom) aurait changé un peu, côté physique. Il est à croire que les traits du visage de l’ancienne nageuse avaient été traités par la chirurgie esthétique.

En tout cas, ce n'est pas la première fois que la princesse a eu recours à la chirurgie esthétique. Son visage actuel est bien différent de celui de la championne qui a participé aux Jeux Olympiques.

Au début de l’année 2019, la presse allemande a  fait savoir la crainte de l'épouse du Prince Albert II de vieillir.

Environs six années après le début de sa vie commune avec le prince, malgré qu'elle était encore très jeune, elle a commencé à présenter des signes de transformation.

Au bal de la Croix-Rouge, elle était méconnaissable. Aucune ride d’expression n’a pas été constatée sur son visage. Merci au botox, aux produits de comblement et à un lifting facial.

Ultérieurement, elle a aussi pratiqué un traitement chirurgical pour agrandir ses seins.

Par contre, Charlène de Monaco est une mère heureuse, certes. À chacune de ses apparitions, elle rayonne de bonheur depuis qu’elle a donné naissance de ses jumeaux.

Par ailleurs, lors de son interview avec Paris Match en 2015, l’ancienne nageuse a avoué qu'elle avait du mal à intégrer la cour monégasque.

“Quelques-uns se sont montrés hostiles à mon égard, reje­tant ainsi le choix du souve­rain. Cela l’a atteint et blessé autant que moi-même. Dans cette épreuve, nous avons tous les deux souf­fert. (…) Mon époux a toujours été un soutien chaleu­reux et sans faille à mon égard, m’enjoi­gnant d’être patiente. Aujourd'hui, je suis heureuse d’avoir suivi son affec­tueux conseil”,

a-t-elle confié à nos confrères.

SA PLUS GRANDE PEUR

Charlène de Monaco a créé une fondation pour sensibiliser le public au danger que l'eau peut représenter et pour lutter contre toutes les causes de décès par noyade. Cependant, elle a avoué qu'elle craignait le pire pour sa fille.

Dans cet autre article, découvrez sa plus grosse frayeur qu'elle a eu pour la vie de sa fille.

  
Les postes connexes
People May 26, 2019
La future mariée montre la bague de fiançailles "très spéciale" faite par son petit ami