Patrick Nicolle veut renverser Macron et les gilets jaunes

Patrick Nicolle a gagné en popularité sur les réseaux sociaux. Il menace les Gilets jaunes et même le président de la République.

Le "major-trompette" a d'abord commencé par menacer de mener un soulèvement contre le président de la République. Puis, il a pointé les gilets jaunes. Mais qui est alors ce féru des réseaux-sociaux ?

L'ancien militaire émarge tous ses statuts et vidéos en ligne par "Major Patrick Nicolle, futur président de la République".

Très actif sur facebook, il est possible de noter une centaine de vidéos diffusées en direct. Beaucoup de personnes semblent le suivre puisqu'il a en moyenne milles vues, et certaines vidéos vont même jusqu'à 8000 vues.

En plus de son compte facebook, il se montre aussi sur Instagram, Twitter et sa page Youtube est à ne pas omettre.

Patrick Nicolle exhorte les Gilets jaunes à rester chez eux pour la manifestation prévue du 22 juin 2019. Il faut dire qu'il parle de manière assez brutale ! Le "major-trompette" va appuyer "sur un bouton rouge" pour faire exploser une bombe atomique.

Il ajoute que "les militaires n'ont pas besoin des ordres du président de la République". La menace est à l'honneur, si ils appuient "sur le bouton rouge", "ils n'existeront plus". Il a également une dent contre les musulmans.

Un internaute réagit en disant que c'est grave de tenir un tel discours. Un autre se moque, "c'est qui ce guignol ?"

Peut-être est-ce la question que tout le monde se pose. Il a bien été au sein de l'Armée de la terre. Mais il tient une trompette plutôt qu'une arme.

"Le musicien a joué dans la fanfare de l'Armée Blindée Cavalerie dans la Marne". Ce passionné compose des oeuvres pour des personnalités civiles,notamment, pour ceux qui habitent à l'Elysée. D'ailleurs il a créé "Marche du président de la République Macron" .

Pourtant, il ne porte pas le président dans son coeur, ce n'est pas étonnant lorsqu'il veut prendre sa place.  

Si il était dans le Front National auparavant, il a changé de partie. Il veut tout de même la destitution du président, avec toute la France qui le soutient.  Une popularité que le gouvernement essayerait d'anéantir car il est un "élément dérangeant". Plutôt sûr de lui !

Les commentaires peuvent en résulter beaucoup d'autres. Comme les propos polémiques de Véronique Genest contre l'Islam.

Les postes connexes
People May 26, 2019
La future mariée montre la bague de fiançailles "très spéciale" faite par son petit ami