logo
La source: undefined

Un couple, condamné à six mois de prison pour avoir forcé leur fille à perdre du poids

author
05 juil. 2019
18:43
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le verdict est de 6 mois de prison ferme, aménageable avec un bracelet électronique, pour le couple de la Somme qui maltraitait sa fille avec l’obsession qu’elle ne pèse pas plus de 50 kilos.

Annonces

"Le poids idéal"

Originaires de Péronne, dans la Somme, le médecin biologiste et sa conjointe avait pour habitude de fermer à clé leur enfant pour la faire "étudier jour et nuit" si elle ne ramenait pas les notes voulues. Mais c’est la ligne de la future femme qui la conduisait la plus souvent à cette même destination. En effet, selon eux, son "poids idéal" était de 47,5 kilos et il était primordial qu’elle le conserve.

Une affaire de famille

Dans cet objectif, le couple n’hésitait pas à "punir" la fille à chaque faux pas: 200 coups de ceintures pour avoir bu un panaché, 200 autres lorsqu’elle tentait de finir l’assiette de son petit frère et même sanction si elle osait tenter de sortir du cagibi sans en avoir reçu clairement l’autorisation. Quand les parents quittaient la demeure familiale, la surveillance était déléguée à un des fils. Ce dernier devait enfermer sa sœur dans le placard si elle ne respectait pas les règles fixées.

Annonces
Le passage sur la balance | Source: Corrier Picard, Twitter

Le passage sur la balance | Source: Corrier Picard, Twitter

Hospitalisation et libération

C’est le 8 mars 2016, que les équipes du centre hospitalier de Saint-Quentin entende pour la première fois les faits. L’aînée de la famille, alors âgée de 19 ans, a profité de l’absence de ses bourreaux pour dévoiler son triste quotidien. Le signalement a immédiatement été réalisé par l’hôpital et, placés en garde à vue, les parents n’ont jamais réfuté le récit de leur enfant. Selon la police, le père, pour sa part, évoquera l’"obsession" de son épouse concernant le poids de sa fille et son obéissance en tant que mari.

Annonces

3 ans après, le verdict

Les parents tortionnaires n’ont plus revu leur fille depuis cette hospitalisation et les deux frères cadets ont, quant à eux, été placés. 3 ans plus tard, ce jeudi 4 juillet 2019, le tribunal correctionnel d’Amiens, chargé du dossier, a finalement rendu son verdict. Le père et la mère sont condamnés à 12 mois de prison dont six avec sursis, sanctions aménageables avec des bracelets électroniques.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

"La robe ne va pas tenir trois jours" : Amel Bent parle de ses contractions durant le tournage de The Voice

29 mars 2022

Michel Serrault : le jour où il a su que le meurtre de sa fille de 19 ans coûtait 1050 francs

24 janvier 2022

Joachim de Araujo a perdu 25 kilos, sa famille et son travail, hanté par les souvenirs de sa fille décédée

18 février 2022

Camille Santoro, conseillée par sa gynécologue d’interrompre la grossesse de ses jumeaux à cause d’un hématome, revient sur son faux diagnostic

28 mars 2022