Un voleur emprisonné pour avoir volé la tirelire de 30 euros d'un garçon de 10 ans

Jacques Ronny
09 juil. 2019
18:34
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Jeudi 4 juillet 2019, vers 22 h 45, un malfaiteur s'est introduit dans une maison située en bord de mer. Le jeune cambrioleur de 22 ans s'est trouvé nez à nez avec un enfant de dix ans dans le rez-de-chaussée. Le petit garçon a rapidement alerté son père et sa sœur aînée.

Annonces

Le père et la sœur se sont mis à poursuivre l'intrus et sont arrivés à photographier le fuyard. Une Citroën Saxo attendait le jeune cambrioleur dans un parking situé non loin de là.

La situation s'est tendue quand la jeune fille de dix-huit ans a tenté de photographier la plaque minéralogique du véhicule. Le voleur leur a ordonné de ne pas prévenir la police.

Le cambrioleur a alors sorti un pistolet électrique pour ensuite frapper la tête de la jeune fille. La décharge n'a toutefois pas été déclenchée.

Un voleur | Photo : Pixabay

Annonces

Deux autres personnes attendaient déjà le brigand dans son véhicule, ils ont pu s'enfuir avant l'arrivée de la police. 

Dans sa fuite, le voleur a laissé derrière lui son butin -une tirelire contenant 30 euros- ainsi que son téléphone portable, ce qui a facilité son identification. Il a été arrêté le lendemain même, à Saint-Brieuc, non loin de la voiture. 

Un policier | Photo : Pixabay

Annonces

Lors de l’audience des comparutions immédiates du lundi 8 juillet 2019, le procureur Antoine Loussot furieux s'est indigné :

"Qu’un enfant de 10 ans ne puisse pas aller se mettre en pyjama seul dans sa chambre, sans tomber sur un cambrioleur qui lui vole sa tirelire de 30 €…Comment peut-on en arriver là ? "

Il a aussi pointé du doigt l'absence de moralité d'un jeune homme qui a "violé l'intimité" de cette famille. Le procureur n'oublie pas non plus de saluer le "courage" de cette petite famille.

Un voiture de police | Photo : Pixabay

Annonces

Devant le juge, le jeune homme nie tout en bloc alors que sur les images prises par la jeune fille, on reconnaît le même t-shirt et les mêmes chaussures.

Lors de l'enquête, le père de famille ainsi que sa fille l'ont évidement reconnu sur une planche à photo.

Le jeune homme a été condamné à deux ans de réclusion dont 15 mois ferme. Il purge sa peine depuis dimanche 7 juillet, dans la prison de Saint-Brieuc.

BERNARD TAPIE RELAXÉ

Toujours concernant une affaire amenée devant la juridiction française, Bernard Tapie a finalement été relaxé de cette affaire frauduleuse dont il fait l’objet depuis déjà des années. L’homme de 76 ans a accordé une interview au journal Provence après cette grande victoire. Découvrez ses premières réactions.

Annonces
Annonces