Un homme interpellé pour menaces de violence conjugale, fait l'éloge de Jonathann Daval

Kalina Raoelina
15 juil. 2019
13:15
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

L'annonce d'une séparation n'est pas toujours facile et peut même provoquer des réactions quelques peu étranges.

Annonces

Mercredi 10 juillet 2019. Un quadragénaire habitant du quartier de Saint-Claude à Besançon a essayé d'étrangler sa femme et menacé d'assassiner leur enfant de six ans avec un couteau.

Lorsque sa femme lui avait annoncé son projet de séparation, il n'a pas pu l'endosser. 

Lorsqu'il a été interpellé, le mari a loué Jonathann Daval. Il a complimenté le courage de l'homme en ses termes :  

"Il a su se libérer de sa femme castratrice"

Annonces

Si cet homme a agi avec autant de violence, il se cache derrière le fait qu'il n'ait pas supporté la décision de sa compagne. L'homme a donc particulièrement approuvé ce que Jonathann Daval avait fait à sa femme, en voulant certainement également agir de la sorte. 

Pour la petite histoire, l'homme qu'il prend en modèle avait avoué "avoir tué et brûlé sa femme Alexia" en octobre 2017. Il l'avait ensuite laissée sur le chemin près d'un bois de Haute-Saône.

Un homme interpellé | Photo : Pixabay

Annonces

Lors d'une conférence de presse le vendredi 12 juillet 2019, le procureur  Étienne Manteaux a aussi évoqué son étonnement face aux paroles du père de famille. 

"Que monsieur Daval puisse être brandi comme l'icône de ce qu'il faut faire quand on est un mari qui constate que son épouse veut vous quitter"

est choquant déclare le procureur

Une voiture de police | Photo : Pixabay

Annonces

Certaines personnes ont même dit que Jonathann Daval n'était pas un meurtrier. Mais pour le procureur, il est important de signaler que même si il n'y a pas d'intention d'homicide, commettre des violences graves jusqu'à entraîner la mort de quelqu'un reste classé parmi les faits criminels. 

Six affaires de violences conjugales en tout entre lundi 8 juillet et vendredi 12 juillet 2019 !

Les policiers ont dû intervenir pour aider six femmes, frappées, giflées et menacées par leur compagnon.

Une voiture de Police | Photo : Pixabay

Annonces

Certaines paroles peuvent vraiment laisser bouche-bée. Jonathann Daval avoue avoir commis seul le meurtre de sa femme, Alexia, alors qu’auparavant, il affirmait qu’il s’agissait d’un complot familial.

source: Youtube / RMC

Annonces