"La Cité de la peur" : D'où vient la danse culte La Carioca ?

Sortie il y a 25 ans, “La cité de la peur” reste un must pour les cinéphiles avertis. Rediffusé sur France 4 le 25 août, le film est marqué par la scène de “La Carioca”, la danse culte qui a uni Gérard Darmon et Alain Chabat.

Pour le 25e anniversaire de “La cité de la peur” en 2019, de nombreux fans ont signé une pétition en ligne pour que Gérard Darmon et Alain Chabat rejouent la fameuse scène de “La Carioca” au cours du “Festival de Cannes”.

Si les deux acteurs ont refusé publiquement, malgré les 37 000 signatures, c’est à la grande surprise des spectateurs qu’ils ont finalement acceptés de reproduire la danse culte au moment de la projection en plein air du film.

Trompette à la main, Alain Chabat débarque sur scène et commence à chanter, suivi de près par Gérard Darmon qui déclare avec humour :

“Je n’ai pas pu résister, la pétition, tout ça…”.

Les deux hommes qui interprètent respectivement “Serge Karamazov” et “le commissaire Patrick Bialès” se mirent alors à danser. Une scène particulièrement émouvante qui renvoie les spectateurs 25 années en arrière ! Mais beaucoup pensent à tort que “La Carioca” est née de ce célèbre film, pourtant, son histoire est riche.

D’OÙ VIENT LA CARIOCA ?

La danse “La Carioca” est connue du public français grâce au célèbre film “La cité de la peur”, réalisé par Alain Berbérian et sorti en 1994.

Mais cette danse culte a vu le jour dans les années 1930, plus exactement en 1933 dans le film américain “Carioca” dans sa version originale “Flying Down to Rio”. Son appellation “carioca” vient du nom des habitants de la ville de Rio de Janeiro.

Dans le film éponyme, la danse "La Carioca" est réalisée par Fred Astaire et Ginger Rogers, qui jouent ensemble pour la première fois. C’est sur une belle musique, sans paroles, que les deux acteurs, front contre front, effectuent leurs pas de danse.

Le morceau a été ensuite mis en paroles par Gus Kahn et Edward Eliscu. Chanté par Movita Castaneda, Etta Moten Barnett et Alice Gentle, il a été nommé aux Oscars de la meilleure chanson originale une année plus tard (1934).

L’air Carioca a été élaboré par le compositeur Vincent Youmans, qui est, lui aussi, auteur de la célèbre chanson “Tea for two”, fredonnée par le légendaire Louis de Funès et Bourvil dans le film “La Grande vadrouille”.

QUEL GENRE DE DANSE S’AGIT-IL ?

Lorsqu’on évoque le nom de “La Carioca”, on sent aussitôt le Brésil. Pourtant, apparue pour la première fois dans les années 1930, cette danse serait un mélange de plusieurs influences

S’il y a un peu du Brésil, elle est aussi influencée par la culture nord-américaine et cubaine. En effet, cette danse culte qui a fait la renommée du film “La cité de la peur” regroupe différents styles, dont la samba, la rumba, les claquettes, le tango brésilien et le Foxtrot.

Dans son titre original, “Flying Down to Rio”, on voit davantage des pas proches des claquettes. Dans le film comique français, par contre, la danse met surtout en évidence la rumba.

Le cha-cha-cha, le mambo, la valse et le boléro viennent tout autant compléter la panoplie.

Selon Alex Lima, un professeur de danse brésilien, "La Carioca" serait inspirée d’un patchwork de styles variés.

À Cannes, en mai 2019, pour le plaisir du public, Alain Chabat et Gérard Darmon ont rejoué cette scène culte de “La cité de la peur”. Trompette à la main, Chabat commence la chorégraphie en chantant le morceau :

“Sais tu danser la Carioca? C’n’est pas un fox trot Ou une polka. C’n’est vraiment pas Très compliqué. Pour la comprendre, Suis bien mes pas”.

Gérard Darmon a ensuite pris la relève avant que les deux acteurs se mettent côte à côte pour danser ensemble.

25 ans après, Alain Chabat et Gérard Darmon n’ont rien perdu de leur charme. Malgré leurs cheveux gris, les deux Français ont prouvé qu’ils sont encore de bons danseurs.

REPRISES INSTRUMENTALES ET TRADUCTIONS

En raison de son immense succès, la Carioca s’est petit à petit imposé comme une nouvelle danse de société.

Le morceau dans le film original a été traduit pour la première fois en 1935 par le Français Tino Rossi. Le jeune acteur qui avait à l’époque 28 ans avait traduit le morceau comme suit :

"Avec un balancement canaille, qui vous affole et vous tenaille, c’est épatant de la danser en s’enlaçant sans se lasser. Carioca, ensorcelante et belle, carioca, charmant refrain d’amour, carioca, tu me donnes des ailes."

La chanson a été également reprise de nombreuses fois en versions instrumentales. Le clarinettiste et chef d’orchestre de jazz, Artie Shaw en a fait une version jazz en 1939. D'ailleurs, l'air Carioca a connu un grand succès dans les années 1950, et bon nombre d’artistes de Jazz l’ont repris. 

En 1954, le Canadien Oscar Peterson a créé une nouvelle version en piano. Un rythme dont l’américain Hampton Hawes s’est inspiré pour en faire une version inédite en 1955 !

Les postes connexes
Wikimedia Commons
Célébrités Jul 09, 2019
Des faits sur la vie et la carrière de Jacques Brel, une légende morte il y a 41 ans
GettyImages
TV Jul 20, 2019
TF1 révèle le nom d’un participant de la prochaine saison de “Danse avec les stars”
instagram.com/licatachristophe
People Jul 22, 2019
Christophe Licata dans “Danse avec les stars” a perdu sa "Nona"
Célébrités Jun 01, 2019
Alain Delon : un caractère bien trempé depuis fort longtemps