Un somnifère trouvé dans le sang d'Alexia Daval : Son beau-frère Grégory témoigne

Il y a du nouveau dans l’affaire du meurtre d’Alexia Daval. Selon le témoignage son beau-frère, les somnifères retrouvés dans le sang de la victime prouvent que son époux l’aurait empoisonnée.

Le terrible meurtre d’Alexia Daval continue de faire couler beaucoup d'encre depuis que cette affaire a éclaté au grand jour, le 30 octobre 2017.

Après moultes péripéties, il reste encore des zones d’ombres sur les circonstances exactes de la mort de la jeune femme. Son beau-frère a d’ailleurs avancé l'hypothèse de l'empoisonnement au micro de BFM TV.

LES CIRCONSTANCES ÉTABLIES SUR LE MEURTRE

En octobre 2017, Jonathann Daval, un informaticien de 34 ans feint d’être inquiet et signale la disparition de sa jeune épouse auprès des autorités. Selon ses dires, sa femme est partie faire un footing très tôt le matin et n’est pas revenue depuis.

Dès le début, cette affaire a ému le public puisque plusieurs personnes se sont joints aux autorités pour rechercher Alexia Daval. Leurs efforts combinés ont vite porté leurs fruits puisque dès le 30 octobre 2017 un corps calciné a été retrouvé dans les bois.

L’expertise confirme que le corps est bien celui de la jeune femme tantôt portée disparue. Suite à cette tragédie, une marche blanche a même été organisée par les habitants de Gray.

Après quelques mois d’investigations, le veuf apparaît alors comme le principal suspect de l’affaire. Finalement après tout juste une journée de garde à vue, Jonathann Daval craque et avoue avoir tué sa femme. 

Seulement dans l’hypothèse qu’il a avancée, il affirme que cette acte n’était pas préméditée, un accident et que ce n’est qu’un malheureux concours de circonstance après une dispute qui a mal tourné.

Au fil du temps, l'accusé tente de changer de version à plusieurs reprises, il en est même venu à accuser son beau-frère du meurtre de sa femme. Mais il y a eu un revirement de situation, en juin 2019 quand il confesse les circonstances exactes du meurtre de sa femme.

Ainsi, il a avoué l’avoir étranglé et frappé sauvagement et puis le pire d’avoir brûlé son épouse. Cette nouvelle a été très éprouvante pour la famille d’Alexia Daval et particulièrement pour ses parents mais finalement la vérité a éclaté au grand jour.

L’HYPOTHÈSE DE L’EMPOISONNEMENT

Les mois passent et de nouvelles révélations sur l’affaire ne cessent d'apparaître. Ainsi, des analyses ont été faites sur la dépouille de la regrettée. Le résultat des analyses est sans appel, du tramadol, du tétrazépam et du zolpidem ont été retrouvés dans le sang de la jeune femme.

Pour les proches de la banquière, ces nouveaux éléments révèlent sans nul doute possible que l’accusé a empoisonné sa femme avant de l'assassiner froidement.

Quant à Jonathann Daval, il affirme que son épouse avait ingéré ces substances de son propre chef et que par la suite elle l’aurait même contraint à un rapport intime.

Toujours selon l’accusé, c’est précisément parce qu’il a refusé que leur dispute a éclaté.

Selon les propos de Grégory Gay au micro de BFM TV, cette hypothèse ne peut être vraie puisque le jeune femme prenait un traitement dans le cadre d’une Procréation Médicalement Assistée et donc elle faisait très attention aux somnifères qu’elle prenait.

Le beau-frère de la défunte a même rajouté :

“Il y a un gros défaut dans cette version, puisque dans le sang et le liquide gastrique d'Alexia, on retrouve des traces de Stilnox, de somnifère, qui aurait été pris au moins une heure avant le décès (...) On n'ingère pas un somnifère avant d'aller demander un rapport sexuel.”

Pour finir, Grégory Gay a clos le débat en déclarant :

"Jonathann Daval, je n'attends plus grand-chose de lui, il ment, il faut toujours lui tirer les vers du nez. Je veux qu'on s'attache aux faits."

UN CHANGEMENT D’AVOCAT

L’épisode du somnifère n’est pas le seul débat sur cette affaire. Dans la journée du 15 décembre 2019, les parents de la victime ont publiquement fait part de leur décision de se séparer de leur avocat, Maître Jean-Marc Florand.

Ce dernier refusait en bloc de répondre à la requête de ses clients au sujet d’une demande d’analyses toxicologiques supplémentaires. Au cours de la même journée, l’avocat en question a déclaré être satisfait de cette situation car il avait un problème de communications avec eux.

Selon lui, il voulait se défaire de cette affaire depuis janvier 2019 mais il avait des scrupules à les laisser tomber pendant les fêtes qui avaient lieu à ce moment-là. De plus, il affirme également que ces analyses auraient été tardives, inutiles et infondées de toute façon.

LE TERRIBLE MEURTRE DE LOALWA BRAZ

De terrible atrocités semblables à l’affaire Alexia Daval sont commises chaque jours. On se souvient que Loalwa Braz, la mère de la lambada avait été sauvagement assassinée après un cambriolage qui a mal tourné. La chanteuse avait été brûlée vive dans le coffre d’une voiture.

Les postes connexes
Twitter/closerfr
People Oct 29, 2019
La mère d’Alexia Daval : "J'aimerais tellement qu'Alexia ne l'ait jamais rencontré"
Twitter/sudouest
Actu France Nov 19, 2019
Affaire Alexia Daval : l’information judiciaire contre Jonathann Daval est close
Twitter/le_Parisien
TV Oct 28, 2019
Affaire Daval : durant la reconstitution, Jonathann aurait posé des questions sur son chat
Twitter/BFMTV
Actu France Sep 13, 2019
Affaire Daval : il tente de tuer sa femme et son fils et fait l’éloge de Jonathann Daval