Affaire Grégory : Murielle Bolle ne savait pas ce qu'elle faisait à son âge, dit l’avocat

Le jeudi 16 janvier 2020, Murielle Bolle, l’un des témoins principaux de l’Affaire Grégory, est sortie de sa garde à vue, suite à l’annulation de la Cour d’Appel Parisienne.

À la suite de cette décision judiciaire, maître François Saint-Pierre, avocat du couple Villemin, s’est exprimé auprès de RTL, en demandant aux personnes qui ont des informations de les révéler.

UNE AFFAIRE QUI A PROFONDÉMENT MARQUÉ LES ESPRITS

Depuis 35 ans, le dossier Grégory ne cesse de faire parler. Après le documentaire "Grégory", diffusé sur Netflix en fin 2019, Murielle Bolle, un témoin clé dans l’assassinat du garçon de quatre ans, a été placée en garde à vue.

Le jeudi 16 janvier, la chambre d’instruction de la Cour d’Appel a annoncé qu’elle annulait la détention de la présumée témoin.  

Jusqu’à présent, les événements qui ont conduits à cette mise en garde à vue restent non conformes à la Constitution, car à l’époque, Murielle Bolle n’avait que 15 ans. De plus, elle avait été entendue sans la présence de ses parents, ni d’un avocat, et elle n’était pas au courant de ses droits.

LA RÉACTION DE MAÎTRE FRANÇOIS SAINT-PIERRE

L’avocat des époux Villemin, a rapidement pris la parole auprès de RTL quand il a appris l’annulation de la détention.

Selon lui, ses clients, "Jean-Marie et Christine Villemin considèrent que Murielle Bolle, à l’âge de 15 ans, dans sa situation, n’a pas pu se rendre compte qu’elle participait à la commission d’un crime et donc ils ne demanderont pas à ce qu’elle soit remise en examen."

RETOUR SUR LES FAITS EN 1984

Les 2 et 3 novembre 1984, Murielle Bolle n’avait que 15 ans et elle avait cité son beau-frère Bernard Laroche dans le rapt du petit Grégory, avant d’annuler ses aveux, sans ne plus jamais changer de version des faits.

Il est possible qu’elle ait menti aux enquêteurs à cause de la pression. Toujours dans son entretien avec RTL, l’avocat du couple Villemin a lancé un appel aux personnes qui savent quelque chose sur l’Affaire Grégory. D’après lui, d’autres adultes ont certainement participé au meurtre du petit garçon.

"Qu’un secret de famille couvre l’assassinat d’un petit garçon de quatre ans, ce n’est pas glorieux, c’est même honteux",

a-t-il conclu.

L’ENQUÊTE CONTINUE

Même si maître Jean-Paul Teissonnière, l’avocat de Murielle Bolle, s’est dit ravi de cette décision de justice, sa cliente n’est pas encore complètement tirée d’affaire, d’après des informations du Parisien dans le numéro du vendredi 17 janvier 2020.

Murielle Bolle quant à elle, est fatiguée de cette affaire et souhaite trouver un peu de tranquillité. L'affaire Grégory a fait la Une des journaux en France et continue de hanter les esprits, particulièrement ceux des parents de la jeune victime qui a perdu la vie à quatre ans. Découvrez la vie de Jean-Marie et Christine Villemin, ls parents du petit Grégory. 

Les postes connexes
twitter.com/TeleLoisirs
TV Dec 01, 2019
Affaire Grégory : découvrez la vie de Jean-Marie et Christine Villemin
Twitter/20minutesCult
People Nov 28, 2019
Documentaire sur l’affaire Grégory : le couple Villemin réagit aux propos d’un enquêteur
Twitter/ParisMatch
Actu France Dec 16, 2019
Affaire Daval : l'avocat des parents d'Alexia se dit "soulagé" de ne plus les défendre
twitter.com/Fils2Psy + twitter.com/Mediasinfos
Histoires virales Dec 17, 2019
Un somnifère trouvé dans le sang d'Alexia Daval : Son beau-frère Grégory témoigne