Célébrités

09 février 2020

Michael Goldman, celui qui a refusé d'être seulement "un fils de"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

En se confiant aux confrères du magazine Management, Michael Goldman, le fils de Jean-Jacques Goldman, révèle comment il a choisi un chemin différent de celui de son père.

Même s’il est le fils d’une méga star, Michael a toujours été très discret sur sa vie privée. En réalité, il n’a jamais voulu être "le fils de", contrairement à beaucoup de gens. Il l’a confirmé au cours d’un entretien.

Alors qu’il a opté de vivre loin des caméras et des médias, l'homme a tout de même répondu aux reporters de Management.

Annonces

Contrairement à d'autres enfants de stars, il n’a pas voulu profiter du statut social de son père. Il a refusé d’être vu comme "le fils de" car comme l’explique Michael, les enfants de stars sont vus comme des bêtes curieuses qui attirent l’attention.

PROCHE DE SON PÈRE MALGRÉ TOUT

Fils d’un auteur-compositeur-interprète très célèbre, Michael Goldman n’a pas vraiment suivi les traces de son père Jean-Jacques Goldman.

Annonces

Pourront-on dire que l’homme de 36 ans n’a pas hérité du fibre artistique de son père ? Pas sûr. En tout cas, ses sœurs s’en sortaient plutôt bien et ce, dès leur jeunesse. Toujours est-il qu'ils ont étudié le piano jusqu’à l’âge de 13 ans. Mais c’est à 16, 17 ans que la passion pour la musique est née.

Annonces

SUR UN CHEMIN DIFFÉRENT

Désormais, il se targue d’être le créateur de MyMajorCompany, un label qui aide au financement des artistes via Internet. Il s’agit du label qui a boosté la carrière musicale de Grégoire et de Michael Jonathan.

Hormis cela, l’entrepreneur incarne le financement participatif appelé crowdfunding. Et, le chef d’entreprise a l’air de s’épanouir. Il a expliqué que son ambition, c'est d'être heureux dans ce qu’il fait. C’est pourquoi il considère avoir réussi car il est heureux dans son activité.

UNE SALAIRE EXTRAORDINAIRE

Michael veut tracer sa propre route et ne compte pas s'appuyer sur la notoriété de son père. Il a certainement comme objectif de devenir une personnalité aussi fortunée et appréciée des Français comme son père en optant pour l'entreprenariat.

Annonces

Jean-Jacques Goldman, pendant un concert le 4 mai 2002 2002 au Zénith de Paris | Photo : Wikimedia commons.

Pour rappel, Jean-Jacques Goldman touche la rondelette somme de deux millions d'euros de droits d'auteurs par an, bien qu'il soit à la retraite.

Annonces