Christian Quesada : Rare analyse d'un expert psychiatrique sur sa complexe personnalité

Après un long dénouement, l’affaire Christian Quesada se tiendra en jugement le mercredi 08 avril 2020. Le comportement de l’ancien maître de midi a notamment fait l’objet d’une expertise psychiatrique.

Cela fait un petit moment que l’affaire Quesada n’a pas fait la une des médias. Défrayant la chronique, le comportement de Christian Quesada a même interpellé un expert psychiatrique. Ceci étant, cette sombre affaire passera en jugement le 8 avril 2020 et ce, malgré les mesures de confinement. C’est par visioconférence que les autorités judiciaires traiteront cette affaire.

Il faut dire que l'affaire Quesada a scandalisé l’opinion publique. En plus d’être sordide, cette affaire a surtout été choquante.

Les téléspectateurs ne s’attendaient pas à ce que le plus grand champion du célèbre jeu télévisé de TF1, ait des penchants jugés répugnants envers les jeunes filles.

Le plus déroutant c’est que l’ancien champion des “12 coups de midi” est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusations. Les mois succédant sa détention proviseur, plusieurs témoignages n’ont cessé de noircir le tableau.

Beaucoup ont déploré le fait qu’un esprit aussi brillant ait fini ainsi. Il avait pourtant un bel avenir devant lui. Si dans les années 80, il s’est imposé comme étant un grand champion “Des chiffres et des lettres”, sa notoriété a explosé lorsqu'il est devenu le plus grand champion que “Les douze coups de midi” n’ait jamais connu.

Mais devant ses actes répréhensibles, son image est sérieusement compromise. Même s’il parvient à régler ses démêlés avec la justice, rétablir son image sera une tâche des plus ardues.

UNE AFFAIRE TRÈS MÉDIATISÉE

Christian Quesada étant un personnage public, l’affaire a été suivie de très près par les téléspectateurs.

C8 a même sorti deux documentaires traitant de ce scandale. Si le premier numéro était diffusé en mai 2019, le second était diffusé en novembre de la même année. Intitulé “Du rêve au cauchemar”, ce documentaire avait recueilli de nouveaux témoignages de ses victimes présumées et quelques-uns de ses proches.

Jessica, son ex-maîtresse avait d’ailleurs livré un témoignage glaçant sur le quinquagénaire. Christian Quesada aurait proféré des menaces de mort non seulement à son encontre mais aussi à l’encontre de sa famille.

De plus, elle avait aussi fait état des comportements dégradants qu’il aurait eu envers elle.

Outre son ex-amante, un ami d’enfance avait aussi témoigné sur le comportement douteux du personnage. Cet ami en question l’avait dépeint comme une personne complexe, égocentrique et mythomane.

UNE EXPERTISE PSYCHIATRIQUE

En ayant un penchant maladif pour les jeunes filles, il a bien évidemment fait l’objet d’une expertise psychiatrique

Si en passant aux aveux, l’ex-star des jeux télévisés avait déclaré être friand des images obscènes sur les mineures, l’expertise n’a cependant révélé “aucune pathologie mentale”. Il a toutefois été établi que Christian Quesada souffrait d’un “trouble de la personnalité”.

Son cas comporte toutefois des circonstances aggravantes puisqu’en ayant déjà des penchants douteuses, il souffre également d’une addiction à l’alcool.

UN PROCÈS EN VISIOCONFÉRENCE

À l’aube du jugement de l'ancien maître de midi, le Parisien a recueilli les propos de Céline Astolfe, avocate de la Fondation pour l’enfance : 

“En raison de la crise sanitaire, celui qui a tant cherché la lumière sera jugé dans un huis clos total (...) La justice à rideaux fermés perd de sa fonction pédagogique.”

Le fait que le procès soit maintenu en visioconférence prouve que les autorités judiciaires continuent de faire leur travail malgré le confinement.

Compte tenu des circonstances, la salle de conférence sera bien évidemment vide. L’accusé comparaîtra donc depuis la prison où il est incarcéré depuis plus d’un an, pour corruption de mineures.

Bien qu’il soit jugé en visioconférence par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, cela n'affectera en rien la validité du verdict.

LE DÉTAIL SOULEVÉ PAR LES INTERNAUTES

L’affaire Quesada a été très préjudiciable pour le célèbre jeu de TF1 ainsi que pour Jean-Luc Reichmann. Ceci étant, ce dernier fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne plus être associé à ce scandale.

En octobre 2019, les internautes ont néanmoins remarqué que l’animateur avait oublié de se désabonner du compte Twitter de Christian Quesada.

Les postes connexes
TV Mar 14, 2020
Claire, candidate des 12 coups de midi qui a éliminé Christian Quesada, de retour à la TV
twitter.com/GALAfr
Les 12 coups de midi Mar 29, 2020
Éric (Les 12 coups de midi) confie: ''J'aimerais bien déloger Christian Quesada"
Twitter/Tele7
Jean-Luc Reichmann Feb 28, 2020
Jean-Luc Reichmann : après l'affaire Quesada, il dit être "trois fois plus vigilant"
twitter.com/EndemolShineFr
Les 12 coups de midi Feb 21, 2020
12 coups de midi : découvrez ce que deviennent les gagnants de ce jeu