Coronavirus : L'état d’urgence sanitaire prolongée jusqu'au 24 juillet

Le coronavirus est devenu un véritable casse-tête pour les autorités. L’état d’urgence sanitaire vient d’ailleurs d’être prolongé jusqu’au 24 juillet.

Depuis des mois, le monde tremble devant le coronavirus. Hélas, ce virus est craint avec raison puisqu'il a déjà fait des milliers de victimes en l’espace de quelques mois.

De plus, de nouveaux cas de contaminations sont encore recensés malgré les mesures de confinement. Le 2 mai, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait une annonce fracassante avec le prolongement de l’état d’urgence sanitaire pour deux mois de plus.

LA PRUDENCE EST DE MISE

Pour essayer d’enrayer la propagation de ce virus, les citoyens français ont été soumis aux mesures de confinement. Ceci dit, cela peut s'avérer être très contraignant puisqu'il bloque le bon fonctionnement des activités quotidiennes.

Dans ce contexte, la date de déconfinement progressif promulguée au 11 mai est très attendue. Mais attention, la prudence est de mise à l’approche de ce déconfinement.

LA CRAINTE D’UNE REPRISE ÉPIDÉMIQUE

Si la France a été placée sous l’état d’urgence sanitaire depuis le 24 mars, il était prévu de lever cette mesure au 23 mai. Mais trouvant cette date assez prématurée, les autorités ont pris la décision de la repoussée au 24 juillet. Le projet de loi, qui va être examiné le lundi 4 mai par le parlement, indique d’ailleurs : 

“Les risques de reprise épidémique étant avérés en cas d’interruption soudaine des mesures en cours.”

Face à la situation, la réouverture des établissements scolaires s'avère très compliquée. D'autant plus que certains maires sont contre l’idée de rouvrir les écoles aussi précipitamment. Il a notamment été décrété qu’il ne peut y avoir que 15 enfants par classe.

À l'approche du 11 mai où le port de masque sera obligatoire, beaucoup s’inquiètent également d’un éventuel hausse de prix. Si le gouvernement a plafonné le prix des masques chirurgicaux à 95 centimes, sur internet, il y a des prix qui sont largement au-dessus de cette norme. Ceci dit, des enquêtes de la DGCCRF pourraient avoir lieu.

MORTS À MOINS D'UNE JOURNÉE D'INTERVALLE

Les mois passent et le coronavirus continue de se dévoiler au monde avec toute son atrocité. Malgré le confinement, beaucoup de personnes en meurent encore. Un couple marié depuis 57 ans en est d’ailleurs mort à moins d’une journée d’intervalle.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Apr 11, 2020
Jean-Michel Blanquer évoque l’éventuelle possibilité de la rentrée scolaire au mois de mai
Youtube/meteo les miss tv
People Apr 29, 2020
Déconfinement : Découvrez Lucie Chaumette, qui présente l'édition spéciale sur France 2
Getty Images
Actu France Apr 16, 2020
Covid-19 : Jean-Michel Blanquer raconte les détails de la réouverture des écoles le 11 mai
Getty Images
Célébrités Apr 25, 2020
Sophie Favier infectée par le Coronavirus, témoigne : "J'en ai fait des cauchemars"