Décès de Guy Bedos : la relation compliquée qu’il a eue avec sa mère, qu'il "déteste"

En 2014, Guy Bedos a été l’invité de Mireille Dumas sur France 3 pour une interview. Pour l’occasion, celui qui est décédé d’une longue maladie le 28 mai 2020 avait raconté sa relation avec sa mère.

Le  moins que l'on puisse dire c'est que Guy Bedos n’était pas en très bons termes avec sa mère. Durant l’émission “Signé Mireille Dumas” en 2014, il a même raconté que la relation qu’il avait entretenue avec sa mère était compliquée. Néanmoins, malgré leurs différends, il l’a aimé.

L’ENFANCE DE GUY BEDOS

Fils d’Alfred Bedos et d'Hildeberte Verdier, Guy Bedos a souffert après la séparation de ses parents. Sa mère a refait sa vie et donc, il a été obligé de vivre aux côtés de celle-ci et de son beau-père. La situation était difficile.

Guy Bedos assiste à la première parisienne de "La Famille Belier" au Grand Rex le 9 décembre 2014 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Guy Bedos assiste à la première parisienne de "La Famille Belier" au Grand Rex le 9 décembre 2014 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Son beau-père battait sa mère et celle-ci le battait en retour. Sur le plateau de l’émission de Mireille Dumas, Guy Bedos a même avoué qu’elle a fait cet acte de violence avec des “objets lourds”.

IL L'AIMAIT MALGRÉ TOUT

De la femme qu’il a jugé “raciste, antisémite” est née la conscience politique et humaniste de Guy Bedos. Il a aussi souligné que Hildeberte Verdier lui appris, d'une certaine manière, la tolérance.

En effet, même s’il a vécu dans un environnement plein de violence, il a pu devenir le contraire de ce qu’il a subi.

L'humoriste français Guy Bedos s'est joint aux personnes rassemblées pour manifester en faveur de l'établissement d'une sixième république en France sur la place de la République, le 18 mars 2017 à Paris, France. | Photo : Getty Images

L'humoriste français Guy Bedos s'est joint aux personnes rassemblées pour manifester en faveur de l'établissement d'une sixième république en France sur la place de la République, le 18 mars 2017 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Guy Bedos est devenu contre le racisme, les fanatiques, etc. Et malgré ce qu’il a enduré et ce que sa mère l’a fait, le défunt ne pouvait qu'aimer celle qu'il "déteste en tant qu'être humain".

“J'aimais ma mère, elle n'était pas très aimable mais je l'aimais”,

a-t-il fini par affirmer dans son interview avec Mireille Dumas.

Guy Bedos assiste au gala "Les Stethos D'Or 2018" au Four Seasons Hotel George V le 19 mars 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Guy Bedos assiste au gala "Les Stethos D'Or 2018" au Four Seasons Hotel George V le 19 mars 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

LA DERNIÈRE VOLONTÉ DE GUY BEDOS

Avant son décès, Guy Bedos avait une dernière volonté, que sa famille a suivie à la lettre. C’était en 2017 qu’il a confié sa décision, dans les colonnes de La Provence. Découvrez de quoi il s’agissait.

View this post on Instagram

Padre 🌗

A post shared by Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) on

Les postes connexes
GettyImages
Parentalité May 29, 2020
Adoption, maladie de Huntington : les combats de la vie de Philippe - fils décédé de Guy Bedos
Getty Images
Célébrités Jun 01, 2020
"Tu n’es pas mort : tu dors enfin" : la dernière lettre de Nicolas Bedos à son père décédé
GettyImages
Célébrités May 29, 2020
Mort de Guy Bedos : retour sur son dernier one-man-show, Alzheimer et sa relève
Youtube.com/Touche pas à mon poste !
Relation May 29, 2020
Pierre-Jean Chalençon, voisin de Guy Bedos, parle de leurs relations