"Je me suis tu jusqu'à maintenant" : Michel Cymes sur les critiques pendant le COVID-19

Michel Cymes, durant toute la période de confinement généralisé, à user de sa notoriété pour rassurer les Français sur la situation inédite qu’impose la crise sanitaire. Toutefois, ce dernier a été accusé d’avoir relayé des propos minimisant les dégâts que pouvait causer la pandémie, ce qui a véritablement heurté sa sensibilité.

En effet, Michel Cymes,  très présent dans  les médias durant la période de confinement est revenu sur cette période compliquée le mercredi 10 juin 2020. Accusé d’avoir minimisé la pandémie du coronavirus, le médecin a exprimé sa colère au micro d’Europe1.

IL A AIDÉ LES FRANÇAIS À MIEUX CERNER LA PANDÉMIE

Durant la période de confinement dans l’Hexagone, Michel Cymes n’a cessé de multiplier les interventions télé pour relayer la bonne information concernant la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Alors, dans un premier temps, le médecin s’était donc montré rassurant auprès de la population en qualifiant cette épidémie comme une forme de grippe, sur le plateau de "Quotidien" le 10 mars 2020.

Des propos qui par la suite, lui ont été reprochés notamment par certains hommes politiques qui n’ont pas cessé de s’en prendre à lui tout au long du confinement.

Choqué, le médecin vedette de l’audiovisuel avait alors fait son mea culpa quelques semaines plus tard sur le plateau de "C à vous".  

Conscient de son erreur de communication face à l’ampleur de la crise sanitaire actuelle, Michel Cymes avait alors expliqué que, cela a été difficile pour lui de délivrer un message clair pour éviter les paniques excessives. Toutefois, il n’avait pas manqué d’insister sur les règles de sécurité à respecter.

IL A GARDÉ SON SANG FROID

En effet, suite aux propos malveillants et destructeurs auxquels a fait face Michel Cymes, ce dernier s’est tu jusqu’à maintenant pour éviter toute polémique. Par ailleurs, il a souhaité clarifier certains aspects qui lui ont été reprochés.

Par exemple la fameuse "grippette" que le médecin avoue n’avoir jamais prononcé. Michel Cymes a expliqué que, ce mot a été prononcé par une tierce personne et a été repris partout ensuite.

Il a alors déploré par la suite qu’il y ait plus de journalistes qui font du copier-coller, que de la recherche d’investigation juste pour nuire.

Suite à toutes ces malversations, Michel Cymes a ainsi déclaré que, malgré qu'il s'est tu jusqu’à maintenant, il souhaite désormais répondre à ceux qui lui ont fait dire du n’importe quoi.

Au départ, il a fait abstraction à tous ces propos malveillants parce que selon lui, la préoccupation des Français durant la période de confinement généralisé était autre que lui.

.

MICHEL CYMES NE FAIT PAS L’UNANIMITÉ

Durant la période de confinement dans l’Hexagone, Michel Cymes n’a cessé de multiplier les interventions télé pour relayer la bonne information concernant la lutte contre la pandémie du coronavirus. Toutefois, le médecin vedette de l’audiovisuel ne fait pas l’unanimité et s’est même attiré les foudres de l’animateur Jean-Pierre Foucault.

Les postes connexes
Twitter/BFMTV_People Twitter/atlantico_fr
TV Mar 26, 2020
Jean-Pierre Foucault critique Michel Cymes dans "TPMP" : "Ne dites rien !"
Getty Images
People Apr 08, 2020
Coronavirus : Michel Cymes sur le "calme" de la réanimation dans l'hôpital où il travaille
twitter.com/TeleLoisirs
Actu France Mar 30, 2020
Confinement en France : Michel Cymes dit que ça pourrait se terminer en deux étapes
facebook.com/DrMichelCymes
Santé May 14, 2020
Covid-19 : Michel Cymes témoigne sur la transmissibilité de ce virus