logo
Twitter/BFMTV
La source: Twitter/BFMTV

Alexia Daval : sa mère lit la dernière lettre de sa fille dédiée à Jonathann

Kalina Raoelina
19 nov. 2020
10:04
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Un accusé aux bords des larmes, une mère qui implore, une lettre laissée par la victime, une émotion intense, tels ont été les faits marquants du troisième jour du procès de Jonathann Daval.

Annonces

Cela fait trois jours que l'émotion est à son comble devant les assises de Haute-Saône à Vesoul. Jonathann Daval y comparait depuis lundi 16 novembre pour le meurtre de sa femme Alexia Daval.

Depuis le début, l’accusé avait basé sa défense sur le fait que la défunte était une femme "dominante voire humiliante" avec lui ; une déclaration de trop pour Isabelle Fouillot, la mère d’Alexia.

Annonces

“Tu m’es indispensable”

Appelée à témoigner à la barre, la mère de la victime a tenu à "défendre la mémoire" de sa fille face à toutes les allégations évoquées par la défense. Elle est notamment venue avec une lettre anciennement écrite par sa fille le jour de la Saint Valentin. Le contenu de celle-ci a chamboulé toute l’assistance.

Le journaliste Dominique Rizet a notamment lu un extrait de cette lettre sur le plateau de BFMTV dans la soirée du 18 novembre. Elle commence par :

“Mon Valentin, pour t’avoir regardé un jour, le sens de ma vie a changé. (...) À toi tout seul tu représentes mon ami, mon amant. Tu es une des personnes les plus importantes dans ma vie et aussi Happy qui compte – Happy, c’est leur chat. À ce jour, tu m’es indispensable pour faire tourner ma Terre.”

Annonces
Annonces

Une magnifique déclaration qui se concluait par :

"Si tu m’aimes, prends soin de moi."

La mère de famille a apparemment lu cette lettre à son gendre, en pleurs, après l’avoir entendu. Il a même fini par avoir un malaise, durant ce troisième jour d’audience.

Annonces

UN PREMIER AVEU

Il fut un moment où l’accusé avait fini par avoué le meurtre de sa compagne. Mais il s’est rétracté et a déclaré qu’il était victime d'un “complot familial". Finalement, après une confrontation avec ses beaux-parents, l’homme reconnaît être coupable de la mort de son épouse.

"Sois un homme, prends tes responsabilités"

En plein procès, Isabelle Fouillot implore son gendre de dire "juste la vérité", lui lançant, très émue :

"Sois un homme, prends tes responsabilités car nous, on souffre et ta famille souffre aussi (...) Moi, je veux juste la vérité… “

Annonces
Annonces

Il faut savoir que Jonathann Daval, s’il est reconnu coupable, encourt la réclusion à perpétuité.

VIOLATION DU SECRET PROFESSIONNEL

Le procès de Jonathann Daval a connu pas mal de revirements. En effet, trente jours avant son jugement pour le meurtre de sa femme, son avocat a été accusé d’avoir violé le secret professionnel.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Des triplées promettent de se rencontrer dans 50 ans, 2 d'entre elles se présentent et reçoivent une lettre de leur sœur - Histoire du jour

17 mars 2022

La mère de Maëlys De Araujo, Jennifer, a essayé d'avoir un autre bébé et, après deux fausses couches, elle a divorcé

30 janvier 2022

Quelques heures avant le mariage, le marié enfile sa veste et trouve une lettre de sa mère dans sa poche - Histoire du jour

22 mai 2022

Joachim de Araujo a perdu 25 kilos, sa famille et son travail, hanté par les souvenirs de sa fille décédée

18 février 2022