Mort d'Alisha à Argenteuil: Marlène Schiappa explique son absence à la marche blanche

Marlène Schiappa ne s'est pas rendue à la marche blanche organisée afin de rendre hommage à la jeune Alisha, une adolescente de 14 ans assassinée par deux de ses camarades de classe.

Plus de 2 000 personnes ont fait le déplacement afin d'honorer la mémoire de cette jeune fille qui étudiait encore au collège. Ce dimanche 14 mars 2021 a donc été une journée bien triste pour les habitants d'Argenteuil qui ont dû pleurer la mort de l'une des leurs. 

Le plus tragique est sûrement les circonstances de son décès, tuée par deux de ses camarades de classe qui voulaient se venger de l'adolescente après une sombre histoire de photos en sous-vêtements qui avaient été volées.

UNE MARCHE BLANCHE POUR LUI RENDRE HOMMAGE

C'est devant l'établissement dans lequel l'adolescente faisait ses études que tous ceux qui souhaitaient honorer sa mémoire se sont réunis. Celle qui a perdu la vie suite au piège tendu par ceux qui allaient en cours à ses côtés était pourtant très appréciée et nombreux sont ceux qui ont répondu à l'appel de sa famille et qui sont venus se rassembler devant les portes du lycée privé professionnel Cognacq-Jay.

On y retrouvait bien entendu tous les proches d'Alisha, des gens qui la connaissaient un peu mois et simplement des gens qui avaient été touchés et émus par son sort tragique et voulaient lui rendre hommage. Mais on retrouvait aussi certaines personnalités politique comme par exemple Valérie Pécresse, la président de la région Ile-de-France. 

Certains n'avaient cependant pas fait le déplacement comme par exemple la ministre Marlène Schiappa qui a préféré ne pas se rendre à cette marche blanche.

L'EXPLICATION DE CETTE DÉCISION

Un choix qui a surpris certaines personnes mais sur lequel la ministre a accepté de revenir lors de son passage dans l'émission "Touche pas à mon Poste" le lundi 15 mars 2021.

Face à Cyril Hanouna, Marlène Schiappa explique donc pourquoi elle ne s'est pas rendue à cette marche blanche. Ce n'est apparemment pas la première fois que celle qui s'occupe de la Citoyenneté fait l'impasse sur un tel événement. Elle a en effet peur qu'on l'accuse de chercher à faire de la "récupération politique" si jamais elle participait à ce genre d'hommages rendus aux victimes. Elle déclare ainsi :

"Je respecte vraiment la peine des familles, il y a hélas énormément de faits de meurtres de femmes au sujet desquels j’ai beaucoup échangé avec les familles, les proches etc ... on sait que toutes les caméras vont venir nous interroger, nous demander de nous exprimer, et je pense qu’il faut laisser ce temps aux familles pour faire leur deuil."

Elle continue en évoquant sa vision de son métier de ministre qui consiste pour elle à mettre en place des mesures afin que de telles horreurs ne se reproduisent jamais et que d'autres familles n'aient pas à souffrir c'est actuellement le cas de la famille d'Alisha.

Espérons que les mesures que le gouvernement mettra en place porterons leurs fruits !

Les postes connexes
Décès d’Alisha, 14 ans : "Plus rien ne sera comme avant", témoigne sa mère, en larmes
Youtube/Le Parisien
Actu France Mar 15, 2021
Décès d’Alisha, 14 ans : "Plus rien ne sera comme avant", témoigne sa mère, en larmes
Décès d'Alisha : deux ados lui auraient donné rendez-vous avec l'intention de la passer à tabac
Shuterstock
Histoires virales Mar 10, 2021
Décès d'Alisha : deux ados lui auraient donné rendez-vous avec l'intention de la passer à tabac
Décès d’Alisha : "Nous pensons avoir fait tout", se justifie la directrice du lycée
Actu France Mar 10, 2021
Décès d’Alisha : "Nous pensons avoir fait tout", se justifie la directrice du lycée
Décès d'Alisha, 14 ans, à Argenteuil : la théorie de la jalousie et de la rivalité amoureuse
Shutterstock
Actu France Mar 10, 2021
Décès d'Alisha, 14 ans, à Argenteuil : la théorie de la jalousie et de la rivalité amoureuse