logo
shutterstock
La source: shutterstock

Nantes : un étudiant retrouvé sans vie 10 jours après avoir été vacciné à l’AstraZeneca

Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Jeudi 18 mars 2021, la ville de Nantes a été choquée d’apprendre la mort d’un de ses jeunes habitants, âgé de 24 ans. Le plus curieux dans cette affaire, c’est qu’il venait de se faire vacciner.

Annonces

Encore une histoire liée au coronavirus. Jeudi 18 mars 2021, un jeune homme de 24 ans, étudiant au CHU de Nantes a été retrouvé mort chez lui. Le mystère sur la cause du décès ramène à croire que son décès serait lié au vaccin à l’AstraZeneca.

UNE MORT MYSTÉRIEUSE

Selon le site d'Ouest-France, Anthony Rio, un jeune étudiant vivant au boulevard Vincent-Gâche dans la ville de Nantes et âgé de 24 ans, a été retrouvé à son domicile, le jeudi 18 mars 2021.

Annonces

Après avoir fouillé l’appartement de la victime, la police a trouvé des papiers attestant que le lundi 8 mars 2021, Anthony Rio s’était fait vacciner à l’AstraZeneca, d'où l'ouverture par le tribunal de Nantes, d'une enquête, suivi d'une autopsie.

Administration de l'AstraZeneca contre la COVID-19 | Photo : Getty Images

Annonces

Mise au parfum de cette affaire, l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament a indiqué à la presse, qu’aucun lien n’a été fait entre le décès de ce jeune étudiant et la vaccination à l’AstraZeneca. Un avis qui n’est pas partagé par son frère.

UN DOIGT ACCUSATEUR

On va beau expliquer ce qu’on veut actuellement au frère aîné d’Anthony Rio, le jeune étudiant en 6e année de médecine et interne du CHU de Nantes mort dix jours après avoir reçu sa vaccination, il n’est pas prêt à écouter.

Vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 | Photo : Getty Images

Annonces

Son petit frère était très méticuleux. Que ce soit en matière de nutrition, ou de santé. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles, il était très sportif. Par ailleurs, il n’avait aucun antécédent de maladie. Ce qui fait dire à son frère aîné que le seul lien avec ce décès, c’est le vaccin.

Vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 | Photo : Getty Images

Annonces

Mais pour l’instant l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament a affirmé dans son site officiel, avoir pris connaissance de ce problème et entrepris, des recherches pour apporter un éclairci dans cette affaire. Mais le vaccin n’est pas encore reconnu être responsable de ce décès.

LE VACCIN AZTRAZENECA FAIT REPORTER UN COMPTE DE JEAN CASTAX ET OLIVIER VÉRAN

En effet, la montée de nouveaux cas d’infections due à la nouvelle mutation de la Covid-19, met le gouvernement dans un embarras grave puisque la situation actuelle semble déjà invivable, confiné une nouvelle fois, serait catastrophique. D’où l’aide salutaire que peut apporter l’AztraZeneca.

Annonces
Annonces