logo
facebook.com/cecile.bourgeon.1
La source: facebook.com/cecile.bourgeon.1

Décès de la petite Fiona : sa mère Cécile Bourgeon va demander sa libération

Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Les avocats de Cécile Bourgeon, Me Renaud et Gilles-Jean Portejoie, vont demander une remise en liberté de leur cliente, le jeudi 1er avril 2021 par rapport au pourvoi en cassation en cours.

Annonces

Suite au décès de la petite Fiona âgée de 5 ans, le tribunal avait condamné son beau-père Berkane Makhlouf et sa mère Cécile Bourgeon, pour coups et blessures ayant entraînés la mort. Après plusieurs procès, ses avocats annoncent qu’ils vont demander sa libération.

UNE DEMANDE LÉGITIME

Accusée de complicité de meurtre avec son conjoint Berkane Makhlouf, Cécile Bourgeon et ses avocats avaient demandé un pourvoi en cassation, à la suite du dernier procès en appel, tenu le mercredi 16 décembre 2020.

Annonces

En effet, lors de ce procès, la demanderesse avait été condamnée à 20 ans d’emprisonnement, mais ses avocats Mes Renaud et Me Gilles-Jean Portejoie, avait formulé auprès de la cour d’assises du département du Rhône une requête en pourvoi en cassation.

Annonces

Détenue donc provisoirement depuis 6 ans, ses avocats comptent bien la faire sortir de prison, avant un éventuel procès où elle pourra être jugée en étant libre. Puisqu’aux yeux de la loi, elle toujours présumée innocente.

BREF RETOUR SUR LES FAITS

Le 12 mai 2013, la petite Fiona tout juste âgée de 5 ans, était portée disparue, dans la ville de Clermont-Ferrand. Une absence signalée par sa mère Cécile Bourgeon.

Annonces

Après quatre mois d’enquête, sa mère et son beau-père seront mis en garde à vue le 24 septembre 2013.

De cette mise en détention, ils avoueront leur crime. S’enchaînent alors des procès sur cette affaire actuellement, ils sont à quatre procès et attendent un 5e. Il faut noter qu’au premier procès, Cécile Bourgeon avait été acquittée.

Annonces

Et ce n’est qu’à la suite en février 2018, qu’elle avait écopé d’une sentence de 20 ans et son cojoint de 18 ans de détentions criminelles. Une décision que ses avocats avaient poursuivie en cassation.

AFFAIRE FIONA : SON ÉTAT PSYCHIQUE AVANT SON SUICIDE MANQUÉ

Après une condamnation à 20 ans de réclusion criminelle, Cécile Bourgeon s’est sentie comme prise dans tourbillon infernal sans issue, où elle a décidé d’en découdre avec sa vie, en absorbant du Subutex. Zoom sur son état avant cette tentative.

Annonces