Paris : un homme verbalisé pour avoir porté un masque jaune

Décidément, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive en ce qui concerne le mouvement des gilets jaunes. Un homme a même été verbalisé pour avoir porté un masque jaune.

Le mouvement des gilets jaunes inquiète toujours autant les forces de l’ordre. Même en période de pandémie, les policiers sont aux aguets.

De ce fait, la moindre action y faisant allusion peut-être verbalisée. C’est précisément ce qui s’est passé samedi 27 mars. En effet, trois personnes portant du jaune ont été verbalisées. Évidemment, cette séquence vidéo a énormément fait réagir sur les réseaux sociaux.

Un homme porté un masque en jaune. | Photo : Shutterstock

Un homme porté un masque en jaune. | Photo : Shutterstock

VERBALISÉ POUR UN MASQUE JAUNE

Samedi 27 mars 2021, trois personnes se sont faits verbaliser pour avoir porté des signes distinctifs de gilets jaunes. L’un d’entre eux portait une écharpe jaune, un autre un gilet jaune et le troisième, un masque jaune.

D’ailleurs, le jour même, ils avaient participé à une manifestation dans l’est de la capitale. Cela dit, aucun débordement n’a été signalé.

Après leur manifestation, ces trois personnes se sont rendues sur les champs Élysées afin de visiter l'exposition “Chat” de Geluck. C’est alors que les forces de l’ordre les ont interpellés afin de les verbaliser.

Dans une vidéo filmée par Stéphanie Poursac, une des manifestantes, on peut clairement l’entendre contester toute manifestation, elle assure n’être venue que pour admirer cette exposition avec ses amis. Cette explication a été vaine puisque le policier en question a invoqué un texte de loi, à l'encontre de ce mouvement.

UNE CONVERSATION VOLONTAIREMENT ÉTOUFFÉE ?

Évidemment, les internautes ne sont pas restés de marbre après le visionnage de cette séquence vidéo. D’ailleurs l’un d’entre eux a particulièrement été scandalisé du fait que l’on puisse être verbalisé juste pour avoir porté un masque jaune : 

“3 personnes verbalisées dont 1 juste pour un masque jaune, On nage en plein délire ! Va-t-on être verbalisé aussi pour la couleur de notre slip ! ”

Ce même internaute a également émis une hypothèse sur le fait que les policiers aient mis de la musique, lors de cette interpellation.

Selon Le Général, ou du moins le pseudonyme qu’il utilise sur Twitter, les policiers ont fait exprès de mettre du son lors l'enregistrement pour qu’une fois postée, la vidéo soit signalée et retirée des réseaux sociaux, pour droit d’auteur sur la musique.

D’ailleurs, la musique en elle-même a tendance à masquer ce qu’ils se disent, lors de cet échange houleux.

UNE MANIFESTATION QUI FAIT JASER

Tandis que d’autres manifestent pour le droit des gilets jaunes, certains le font pour exprimer leur lassitude face aux différentes restrictions sanitaires. Parmi eux, Francis Lalanne tient une place de choix. Le 28 mars 2021, au cours d’une manifestation qui s’est tenue sur la place Garibaldi (Nice), le chanteur a même incité les manifestants à s’embrasser malgré les consignes anti-Covid.

Francis Lalanne assiste aux funérailles de Patrick Dupond à l'église Saint-Roch le 11 mars 2021 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Francis Lalanne assiste aux funérailles de Patrick Dupond à l'église Saint-Roch le 11 mars 2021 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
"Désolé, mais on veut faire la fête" : un participant sur les festivités à Lille et à Lyon
twitter.com/RMCinfo
Actu France Mar 31, 2021
"Désolé, mais on veut faire la fête" : un participant sur les festivités à Lille et à Lyon
Val-d'Oise : les gendarmes ont interrompu un mariage avec plusieurs centaines d'invités
Shutterstock.com
Actu France Feb 04, 2021
Val-d'Oise : les gendarmes ont interrompu un mariage avec plusieurs centaines d'invités
Controverse autour d’une photo de Brigitte Macron sans masque à l’hôpital : explications
Getty Images
Macron Jan 26, 2021
Controverse autour d’une photo de Brigitte Macron sans masque à l’hôpital : explications
Val-d'Oise : une jeune femme de 23 ans fait une fausse couche et accuse la police
Pixabay/Fotorech
Actu France Jan 22, 2021
Val-d'Oise : une jeune femme de 23 ans fait une fausse couche et accuse la police