À propos AM
Divertissement

06 octobre 2021

"Mon fils a été suspendu 5 jours pour avoir battu son bourreau et je ne lui en veux pas"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Allison Arnall Davis, une mère de famille résidente du Missouri, se demande si elle a bien fait de ne pas avoir puni son fils. Ce dernier a été suspendu après avoir donné une correction à son bourreau.

Pour la plupart des mères, s'angoisser à propos de leurs enfants fait partie des tracas du quotidien. Le souci, c’est qu’elles ne peuvent pas être constamment avec eux. Dans ce contexte, il est difficile de les protéger en permanence.

Notamment face aux difficultés auxquelles ils peuvent faire face à l’école. Sur Facebook, Allison Davis s’est même demandée si elle faisait bien de ne pas en vouloir à son fils, suspendu pour avoir tabassé son bourreau.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

COMMENT EN SONT-ILS ARRIVÉS LÀ ?

Depuis le collège, l’école est devenue un vrai calvaire pour Drew. Un de ses camarades de classe avait pris pour habitude de se moquer de lui et de le tabasser.

À en croire les dires de sa mère, ce gamin prenait plaisir à l’intimider. Son fils rasait les couloirs, de peur d’être menacé par son bourreau et ses sbires. S’ajoutant à cela, les séances d’intimidation filmées, mais aussi les menaces sur les réseaux sociaux.

Le jeune Drew a tenu le coup malgré tout. Mais ce n’est pas sans peine. En ces circonstances, qui aurait pu croire qu'une bonne vieille raclée allait faire effet sur son bourreau ?

Chargement...

Annonces

La goutte d'eau a débordé le vase quand ce dernier l'a intimidé une fois de trop, dans le bus. D’une part, en se moquant de son père et d’autre part, en menaçant de s’en prendre à son petit frère, âgé d’à peine 11 ans.

Chargement...

Annonces

Ne pouvant plus se contenir, il a fini par l’assommer de coups de poings qui a visiblement fait forte impression sur ce gamin, mais aussi sur les autres élèves qui ont assisté à la scène.

Contre toute attente, son bourreau s’est mis à pleurer après trois coups de poings. Quant à ses sbirs, ils se sont aussitôt tus. Cet acte de violence lui a néanmoins valu 5 jours de suspension.

Depuis ce règlement de compte, il a drastiquement changé d’attitude envers Drew. Fini les intimidations, il n’ose même plus le regarder lorsqu’il le croise dans les couloirs.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

LA RÉACTION DE SA MÈRE

Bouleversée par cet incident, la mère de Drew a cru bon de partager cette histoire sur Facebook.

Ayant décidé de ne pas punir son fils, elle se demande si elle a bien agi. D’une part, pour ne pas l’avoir réprimé pour la suspension et d’autre part, pour avoir fermé les yeux sur la violence, dont il a fait usage.

Elle admet même volontiers ne pas éprouver ne serait-ce qu’une once de colère contre Drew : 

"Mon fils a été suspendu 5 jours pour avoir battu son bourreau et je ne lui en veux pas."

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Il faut dire qu’avant cela, ils ont tenté en vain, moultes solutions pour calmer le jeu. Déjà en se plaignant auprès des professeurs. Face au calvaire de Drew, bon nombre de ses camarades de classe ont même rapporté l’incident aux responsables, sans que rien ne change.

Puisque la plainte des enfants n’a rien donné, Allison Davis est allée se plaindre au directeur. Ce dernier a alors suggéré un règlement à l’amiable entre les deux gamins. En faisant promettre à son bourreau de ne pas l’agresser physiquement. Évidemment, le harcèlement moral a repris de plus belle.

Chargement...

Annonces

Dans ce contexte, la mère de famille est donc soulagée que son fils ait pu résoudre ce problème, même s’il a agi de manière un peu rude. Comme il fallait s'en douter, cette histoire a fait un véritable buzz sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes se sont d’ailleurs rangés du côté de Drew : 

“Tant mieux pour lui. Je rappelle à l'école que Drew a le droit de se défendre” ; “Je dois dire que je félicite Drew pour son contrôle.”

Chargement...

Annonces

SÉVÈREMENT CRITIQUÉE

Les mères se montrent particulièrement protectrices envers leurs enfants. Pour la fête des 8 ans de son fils, une mère a même désinvité le bourreau de celui-ci. Ce qui lui a valu de violentes critiques de la part de sa tante.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces