Viral

16 novembre 2021

Cédric Jubillar, sans revenu, a utilisé la carte de crédit de Delphine et parle de ses amants

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Depuis le 16 décembre 2020, Delphine Jubillar reste introuvable. Au fur et à mesure que le temps passe, l’espoir de la retrouver en vie s’amenuise. Un certain nombre d’éléments ont permis d’arrêter son époux Cédric Jubillar, pour "homicide volontaire sur conjoint".

Il est incarcéré depuis le 18 juin 2021 à la prison de Toulouse-Seysses et attend son procès. Toutes ses demandes de remise en liberté ont été rejetées. Le 15 octobre 2021 s’est tenue sa première audition durant laquelle, le suspect a dû faire face à des paroles jadis prononcées, laissant peu de place au doute quant à ses intentions au sujet de Delphine.

C’est entouré de ses 3 avocats que Cédric Jubillar s’est défendu et a continué de clamer son innocence durant 4 heures face aux juges d’instruction du Palais de Justice de Toulouse. Voici ce qu’il faut retenir de cette première audition dont le contenu a été relayé par le Parisien.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

ʺJ'EN AVAIS MARRE. J'ÉTAIS EN TRAIN DE LUTTER SUR TOUS LES FRONTS, LES ENFANTS, LE MÉNAGE, LA NOURRITURE, L'EXTÉRIEUR”

Depuis qu’elle a disparu de son domicile, Delphine n’a plus donné de signe de vie. D’importants moyens ont été déployés par les gendarmes, plusieurs équipes se sont mobilisées pour des battues auxquelles ont participé des centaines d’habitants du Tarn et d’autres volontaires. Des fouilles méticuleuses ont été effectuées par les scientifiques dans le domicile familial et ses alentours, sans résultat concret.

Les pistes ont progressivement conduit à un suspect précis : l’époux de la jeune infirmière. Tenant compte de certains éléments qui ne concordaient pas avec sa version, ainsi que des remarques déplacées qu’il avait fait au sujet de Delphine, Cédric a été interpellé par les forces de l’ordre.

Chargement...

Annonces

Il ne cesse de clamer son innocence dans la disparition de son épouse. Il a fait face aux juges du Palais de Justice de Toulouse, le 15 octobre 2021. Il a entre autres été question d’un certain nombre de déclarations qu’il a faites, il y a plusieurs mois et confirmées par sa maman. Il avait par exemple affirmé au sujet de Delphine :

"J'en ai marre, je vais la tuer, je vais l'enterrer, personne ne la retrouvera".

Chargement...

Annonces

Durant son audition, il n’a pas nié ces mots, expliquant ainsi :

"J'étais en colère, c'était des mots jetés en l'air".

Le 12 décembre 2020, il a récidivé devant une de ses connaissances en disant :

"Ouais, j'en avais marre. J'étais en train de lutter sur tous les fronts, les enfants, le ménage, la nourriture, l'extérieur".

Il était également question de parler des nombreuses insultes et remarques désobligeantes qu’il a prononcées à l’encontre de sa femme. Il s’est justifié en évoquant son "humour" incompatible avec celui des personnes qui l’ont suivi vociférer et qui ont témoigné contre lui.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

"ÇA M'ARRIVE DE LUI PRENDRE ENCORE À SA CARTE, OUI DE TEMPS EN TEMPS À SON INSU, ELLE M'ENGUEULAIT COMME D'HABITUDE”

Cédric Jubillar a été questionné sur sa consommation journalière de stupéfiants. On se demande aussi comment il faisait pour acheter de la drogue pour un budget mensuel de près de 400 euros, représentant le ¼ de son salaire. Donnant l’origine de cet argent, il a révélé qu’il se servait souvent de la carte bancaire de son épouse :

"Ça m'arrive de lui prendre encore sa carte, oui de temps en temps à son insu, ça l'embêtait un peu, elle m'engueulait comme d'habitude et puis après ça passait",

a-t-il dit.

Chargement...

Annonces

Pire encore, on apprend qu’il a continué à se servir de cette carte bien après la disparition de Delphine. Il aurait retiré plus de 2.000 euros entre le 16 décembre 2020 et le 1er mars 2021. En guise de défense, le suspect a dit :

"Je ne travaillais plus et je n'avais plus aucun revenu".

Avant d'ajouter ceci :

"Non ce n'est pas élégant, mais c'est aussi pour les enfants. Même moi, je reconnais que c'est pas bien."

CÉDRIC JUBILLAR SUR LES "AMANTS" DE DELPHINE

Il y a plusieurs mois, lorsque les relations extraconjugales de Cédric Jubillar avaient été pointées du doigt, il s’était défendu en affirmant que Delphine le faisait également. Lors de cette audition, il l’a répété une fois de plus :

Chargement...

Annonces

"Pour moi, Delphine a plusieurs amants (…) C'est quelqu'un qui s'amuse et qui est en train de se chercher".

Pour rappel, les investigations effectuées ont permis de découvrir que Delphine avait effectivement un amant. Même si son identité n’a pas été dévoilée, on sait qu’ils ont fait connaissance sur Internet et que ce monsieur était déjà marié. Son épouse est tombée sur les SMS que Delphine lui envoyait et c’est dès ce moment que la relation s’est achevée.

Chargement...

Annonces

Ce n’est pas un secret, le couple Jubillar battait vraiment de l’aile juste avant la disparition de la jeune infirmière. Ils étaient entrés dans une phase où Delphine avait confié à ses proches vouloir demander le divorce afin de recommencer sa vie en étant plus libre. Pour les enquêteurs, il ne fait aucun doute que Cédric a eu connaissance de ce divorce imminent et n’a pas pu le supporter.

"JE SUIS UN INNOCENT MIS EN PRISON"

Comme il a été dit en prélude, ce huis clos entre le suspect, ses trois avocats et les juges d’instruction Coralyne Chartier et Audrey Assemat, a duré plus de 4 heures d’horloge. Cédric Jubillar n’a pas changé sa ligne de défense

Chargement...

Annonces

"Je conteste toujours. Je suis innocent, je n’ai rien à voir avec la disparition de ma femme, je vous l’ai toujours dit (…) Je suis un innocent mis en prison, tout ça parce qu'au départ, on vous a manipulées. Finalement, je suis une victime qui vit en prison",

a-t-il lâché.

"J'ESSAYAIS DE FAIRE PEUR À MON ENFANT"

Toujours d’après le Parisien,  les juges ont évoqué le rôle de père de Cédric Jubillar et les brimades dont était victime son fils aîné Louis. Ce dernier aurait reçu de son père des "coups de pied aux fesses, fessées et gifles en public, tirages d'oreille".

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Pour répondre à cette accusation, Cédric a dit que son fils n’a jamais été mal traité. Il a ajouté :

"C'est sûr que oui, je gueule (...), j'essayais de faire peur à mon enfant. Pour éviter qu'il me refasse la même bêtise".

Sa prochaine audition se tiendra le 3 décembre 2021.

DELPHINE JUBILLAR AVANT SA DISPARITION : SES HABITUDES CHANGÉES

Cela fera bientôt un an que Delphine Jubillar a disparu de sa maison familiale dans le Tarn. Malgré les importants moyens mis à disposition pour la retrouver, les fouilles sont toujours restées vaines.

Chargement...

Annonces

Avant le jour fatidique, elle aurait confié à certains de ses proches son envie de se séparer de son époux. Nous vous proposons de revenir sur les jours qui ont précédé sa disparition.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces