"J'avais trois esclaves…" : Etienne Carbonnier (Quotidien) agacé par un malentendu avec son père

Pauline
23 déc. 2021
08:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Etienne Carbonnier est l'un des chroniqueurs de l'émission "Quotidien" sur TMC. L'animateur qui a rapidement conquis le public, a fort à faire avec son père. Ce dernier n'a pas toujours eu une très haute opinion de lui.

Annonces

Etienne Carbonnier a fait ses débuts en tant que journaliste sur France 5, il préparait alors les fiches pour Alessandra Sublet et Daphné Bürki. Par la suite, il avait intégré l'équipe de Canal + où il avait fait la rencontre de Yann Barthès.

Grâce à celui qui allait devenir son ami, ce fils de juriste a su trouver le chemin pour conquérir le cœur des téléspectateurs. Zoom sur sa vie personnelle.

SES ARCHIVES SONT SURPRENANTES

Du lundi au vendredi, Etienne Carbonnier est à la tête d'une chronique dans l'émission de Yann Barthès "Quotidien". Dans cette chronique intitulée "Canap", Etienne Carbonnier fait une compilation de tous les moments amusants qui ont eu lieu la veille.  Un concept qui rencontre un franc succès.

Annonces

Le 30 mars 2021, le journaliste avait présenté sa toute première émission consacrée à sa pastille. "Canap 95" comme son nom l'indique était consacré à l'année 1995. Les événements importants comme l'élection présidentielle, les émissions cultes, les tubes ou encore les mouvements sociaux avaient été passés à la loupe.

Annonces

Et ce n'est pas tout. En effet, Etienne Carbonnier avait revisité cette année sous un angle plus personnel. Il faut rappeler qu'à l'époque, il n'avait que 7 ans.

"Tout le monde était accro aux pogs et moi le premier puisque France 2 a tourné dans une école à Paris, mon école. Et là, c'est moi en CE1 ! J'avais une super coupe au bol !",

avait-il commenté avant de diffuser des images de lui, entouré de ses camarades, dans une cour de récréation. Des images qui avaient fortement surpris les autres chroniqueurs du "Quotidien" présents sur le plateau. Ces derniers avaient eu beaucoup de mal à reconnaître leur collègue.

Annonces

SA PHOTO SUR INSTAGRAM SOULÈVE LA POLÉMIQUE

Le 16 mars 2021, en plein cœur de la crise sanitaire, Etienne Carbonnier s'est retrouvé au centre d'une grave polémique. Tout avait pourtant bien commencé. Respectant les précautions sanitaires, seuls Yann Barthès et ses chroniqueurs étaient présents sur le plateau.

Certains membres de l'équipe technique étaient également présents. Seulement, quelques heures plus tard, le président annonce un confinement total, et le programme a dû être arrêté pendant plusieurs semaines.

Annonces

Peu de temps après, Etienne Carbonnier avait posté ce texte :

"Mon plus beau sourire. On est en direct ce soir, ce sera peut-être la dernière fois avant un bon moment, mais on va quand même essayer de se marrer hein".

Ce qui avait intrigué les internautes, c'était surtout le masque qu'il arborait. Un masque FFP2 très utilisé en milieu médical, mais qétait aussi en pénurie.

De nombreux soignants avaient alors interpellé le chroniqueur. Certains voulaient savoir où il s'était procuré ce masque rare. D'autres lui avaient demandé d'en faire don aux personnels de santé s'il en avait encore en sa possession.

Annonces

SON PÈRE PENSAIT QU'IL A DES ESCLAVES

Ce qu'Etienne Carbonnier préfère par-dessus tout dans son métier, c'est surtout le fait qu'il peut montrer l'actualité sous un angle différent. Traiter ce qui se passe à la télévision avec humour est une véritable passion pour lui.

Entre ses chroniques quotidiennes et le prime-time qu'il a présenté en mars 2021, il avait eu beaucoup à faire. Si habituellement, il prépare sa chronique tous les soirs, il avait dû travailler doublement, y compris le week-end pour être prêt à temps.

Ses efforts n'étaient pas passés inaperçus auprès de ses collègues qui s'accordent sur le fait qu'il est un grand bosseur. La fatigue engendrée par ce surcroît de travail n'a pas rebuté le chroniqueur. Au vu de sa jeunesse, un peu de fatigue, ce n'est rien pour lui.

Annonces

Il semble en revanche que son investissement et son abnégation n'ont pas été perçu à leur juste valeur par son père. Il a confié lors d'une interview :

"Mon père pensait que j’arrivais à 16 heures, que trois esclaves m’avaient préparé les images… Et il me disait que c’était un zapping. Sauf que non, ce n’est pas Vidéo Gag".

Annonces

Malgré le fait qu'il a mal pris cette pique, Etienne Carbonnier comprend que, vu de l'extérieur, son travail peut paraître un peu simpliste.

SA VIE ACTUELLE

Loin d'être un vantard, Etienne Carbonnier est surtout un travailleur acharné. Et malgré le succès qui est le sien, il n’a jamais pris la grosse tête, même à l'époque où il faisait de la peinture. Il est l'étincelle de joie qui anime l'émission de Yann Barthès.

Remontant dans l’estime de ses collègues, Etienne Carbonnier est d'une grande simplicité, ce qui donne parfois un air de glandouilleur. Pourtant, selon ses collègues, il est l'un des premiers à arriver sur le plateau et le dernier à partir. Une affirmation qu'il ne dément pas.

Annonces

"Je suis au bureau à 9h et quand je rentre chez moi il est 21h30. Je fais ça depuis dix ans",

a-t-il indiqué. Ses parents imaginaient une autre carrière pour lui, celle de juriste ou d'avocats, mais les sirènes de la télévision étaient beaucoup plus fortes.

En 2018, le poulain de Yann Barthès avait animé l'émission “Transpi Party” en prime-time sur TMC. Il y parlait alors de sport et de séquences drôles. La même année, il avait tenu les rênes de “Transpi, l’année des champions” suite la victoire des bleus à la coupe du monde.

"Canap95" qu'il avait  présenté en 2021 était donc sa troisième émission. D'un naturel bienveillant, celui qui estime qu'il n'est pas journaliste sportif se met rarement en colère. Mais, ce qu'il ne supporte pas, c'est la méchanceté gratuite que ce soit envers les humains ou envers les animaux.

Annonces
Annonces

“KOH-LANTA” MIS EN CAUSE DANS “QUOTIDIEN”

Malgré sa nature douce et enjouée, Etienne Carbonnier peut se montrer assez dur quand les circonstances l'exigent. En mars 2021, le jeune homme avait indexé "Koh-Lanta". D'après ses déclarations sur le plateau de "Quotidien", la société de production du jeu avait décidé de boycotter l'émission.

"Aujourd'hui, normalement, on avait prévu de débriefer 'Koh-Lanta' qui a commencé ce week-end. Cette saison, la production de 'Koh-Lanta' ne nous autorise plus",

 "Elle ne veut plus trop jouer le jeu. Du coup, on va plutôt parler de 'The Voice".

Annonces

Des déclarations contre lesquelles, la directrice d'ALP, la société de production du jeu d'aventure s'était insurgée. Pour Alexia Laroche-Joubert, les dires d'Etienne Carbonnier étaient infondés. Elle avait laissé entendre que Bangumi, la société qui produit "Quotidien" voulait un accès aux images sans débourser le moindre sous.

Ce à quoi les responsables de Bangumi avaient répondu qu'ils ne refusaient pas de payer les images en question, mais les prix pratiqués par ALP étaient prohibitifs. Quoi qu'il en soit, après des échanges houleux, les deux entreprises avaient fini par trouver un accord commercial. Ce qui avait énormément ravi Etienne Carbonnier.

Annonces

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces