Une femme pauvre s'occupe de sa grand-mère malade et hérite de son vieux canapé à son décès : histoire du jour

Nkongo Odile Carine
27 déc. 2021
17:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Annonces

Une jeune mère célibataire a soigné sa grand-mère malade avec dévouement, mais lorsque celle-ci est décédée, tout ce que la femme a obtenue, était un vieux canapé.

Pour Deborah Marks, apporter à sa grand-mère en phase terminale toute l'aide et le soutien possibles n'était pas un devoir, c'était un plaisir. Sa grand-mère, Tessa, avait été là pour elle pendant toute son enfance, d'une manière que sa mère, froide et distante, n'avait jamais pu faire.

Maintenant que Tessa était à la fin de sa vie, Deborah voulait être là pour elle, malgré les nombreuses difficultés que sa vie de mère célibataire de deux enfants comportait. Sa mère, Martha, était une fille aussi indifférente qu'elle avait été une mère. Ainsi, le confort des derniers jours de Tessa reposait entre les mains de Deborah.

Annonces

L'héritage de Deborah consistait en un vieux canapé miteux dont personne ne voulait | Source : Shutterstock.com

Ainsi, lorsque Tessa a supplié qu'on lui permette de mourir à la maison, c'est Deborah qui a demandé un congé sans solde de six mois et a emménagé dans la maison de sa grand-mère avec ses deux enfants.

Annonces

Entre-temps, Martha s'était réservé une croisière mondiale de trois mois et ne voyait aucune raison de l'annuler. Pendant les quatre mois suivants, Deborah a soigné Tessa avec tendresse, s'occupant d'elle comme si elle était un de ses bébés.

Comme nos grands-parents et nos parents sont là pour nous dans nos premiers moments, nous devrions aussi être là pour eux dans leurs derniers jours.

Lorsque la douleur de Tessa s'atténuait, elle et Deborah passaient des heures tranquilles à discuter, et la femme âgée se remémorait sa vie. Deborah tenait ses fines mains noueuses et les embrassait.

Tessa s'était occupée de Deborah pendant toute son enfance | Source : Unsplash

Annonces

"Je veux que tu saches combien je t'aime, mamie", murmurait-elle chaque jour. "Tu seras toujours dans mon cœur." Les yeux de Tessa se fermaient lentement sous l'effet des médicaments contre la douleur et elle s'endormait en souriant.

Un soir, le sommeil ne s'est pas arrêté. La dernière vision de Tessa, son dernier doux sourire, était pour Deborah. Elle a sombré dans un sommeil sans fin avec la main de sa petite-fille pressée sur sa joue. 

Deborah a pleuré, berçant le corps frêle de Tessa dans ses bras, mais elle savait que ses larmes étaient pour elle seule - Tessa était en paix, libérée de toute douleur.

Martha, même si elle était revenue de sa croisière quelques jours auparavant, n'était pas là. Elle avait dit à Deborah que l'odeur des personnes malades lui donnait la nausée, et elle l'avait dit assez fort pour que Tessa l'entende.

Annonces

Deborah a pris son téléphone et a appelé Martha. "Maman, mamie est partie. Si tu veux venir lui dire au revoir..."

Deborah était déterminée à être là pour Tessa | Source : Unsplash

Annonces

Mais Martha n'était pas une femme sentimentale. "Je la verrai à l'office, n'est-ce pas ?", a-t-elle dit sèchement. "Maintenant, nous devons organiser les funérailles et obtenir le certificat de décès pour que la succession soit probable..."

Deborah était étourdie. "Le domaine ?", a-t-elle demandé. "Je ne comprends pas..."

"Ne sois pas stupide, Deborah", a dit Martha. "L'argent, la maison... la maison doit valoir pas mal de choses ! Et tous ces bijoux qu'elle a hérités de sa grand-mère..."

"Comment peux-tu penser à ça dans un moment pareil ?", a demandé Deborah en larmes.

Annonces

Deborah a été attristée par la mort de Tessa | Source : Pexels

"Parce que je suis une femme pratique, Deborah !", a dit Martha. "Pas une nigaude sentimentale comme toi et ma mère !" Et plus vite que Deborah n'aurait pu le croire, Martha avait organisé les funérailles, avait contacté l'avocat et avait fixé une date pour la lecture du testament.

Annonces

Le testament de Tessa était très simple. Elle laissait la maison à Martha, y compris son contenu, à une seule exception : le vieux canapé en brocart pêche qui se trouvait dans le salon était pour Deborah.

Martha est sortie du bureau de l'avocat avec un sourire sur le visage. "Oh Deborah", a-t-elle dit. "Si tu veux ce canapé galeux, tu ferais mieux de venir le chercher avant la fin de la semaine. Je mets la maison sur le marché."

Deborah a téléphoné à une amie qui possédait un gros camion pour l'aider à ramener le canapé chez elle. C'était un meuble énorme, lourd et peu maniable, et il était plus que délabré, mais Deborah le chérissait.

Annonces

Le testament de Tessa a tout laissé à Martha sauf un vieux canapé qui était destiné à Deborah | Source : Unsplash

Il lui rappellerait chaque jour sa grand-mère, alors Deborah l'a placé dans son salon. Elle avait commencé à le nettoyer, en soulevant les gros coussins lourds, quand elle a senti quelque chose sous le tissu.

Annonces

Deborah a retourné le coussin et a vu une grande fermeture éclair. Elle l'a ouverte et a trouvé un grand sac en velours noir. À l'intérieur du sac, il y avait des boîtes à bijoux et une enveloppe avec son nom dessus. 

Deborah a ouvert l'enveloppe et a lu le dernier message de sa grand-mère : "Ma très chère Debbie, je veux que tu saches à quel point je t'ai aimée, quel trésor et quelle bénédiction tu as été dans ma vie.

"Je voulais te transmettre les bijoux que ma grand-mère m'a donnés, mais je ne connais que trop bien ma fille. Martha trouverait le moyen de te tromper, alors je te les donne de cette façon, pour que tu puisses en profiter et qu'elle ne le sache jamais.

Annonces

Cachés dans le canapé, Deborah a trouvé les plus beaux bijoux | Source : Pexels

"Souviens-toi que je t'aime, ma chérie, et souviens-toi de moi, et un jour, transmets mon héritage à ta propre petite-fille."

Annonces

À l'intérieur des boîtes se trouvait un ensemble scintillant de bijoux inestimables, mais Deborah les voyait tous déformés par l'arc-en-ciel de ses larmes. Quant à Martha, elle a passé des semaines à retourner la maison de Tessa à la recherche des bijoux et n'a rien trouvé.

Son cœur froid et sa cupidité lui avaient peu profité, et elle n'a jamais été aimée par ses propres petits-enfants de la manière dont Tessa avait été aimée par Deborah.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ? 

  • Comme nos grands-parents et nos parents sont là pour nous dans nos premiers moments, nous devrions aussi être là pour eux dans leurs derniers jours. Deborah a rendu à Tessa tout l'amour et les soins qu'elle avait reçus lorsqu'elle était enfant.
  • Les égoïstes finissent par perdre ce qu'ils cherchent à obtenir. L'avidité et la froideur de Martha lui ont fait perdre ce qu'elle désirait le plus : les précieux bijoux de sa mère.
Annonces

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces